Actualités > Économie > Cedrico rehausse ses conditions d’emploi
Économie

Cedrico rehausse ses conditions d’emploi

Des employés de Cedrico.(Photo: Facebook-Cedrico)

Cedrico, une entreprise spécialisée dans la transformation de bois d’œuvre, annonce une seconde vague de mesures significatives favorisant le recrutement et la rétention d’employés dans ses usines de Causapscal.

Comme plusieurs entreprises, Cedrico fait face à un important défi au regard de la pénurie de main-d’œuvre, ce qui a même forcé un ralentissement important des activités. Dans la volonté d’attirer davantage de main-d’œuvre et dans le cadre de sa campagne de recrutement « On embauche « à planche ! » », Cedrico confirme donc la mise en œuvre de nouvelles mesures majeures à son usine de Causapscal.

« Fait exceptionnel, les dirigeants de l’entreprise, en collaboration avec les instances syndicales, ont, de leur propre initiative, rouvert la convention collective dans l’unique but de bonifier les conditions de travail des employés. Ce geste remarquable démontre non seulement que l’entreprise est à l’écoute des besoins de ses employés, mais aussi qu’elle n’hésite pas à s’ajuster à tout moment pour rendre leur travail plus agréable », indique un communiqué de l’entreprise.

Métal du Golfe_VF

Mesures:

  • Augmentation salariale de plus de 10% pour tous les employés;
  • Instauration des heures payées à temps et demi le samedi et le dimanche;
  • Mise en place d’un horaire de travail 7 jours/7 jours pour l’équipe de mécaniciens de production (7 jours de travail suivi de 7 jours de repos consécutifs). En plus des mesures annoncées aujourd’hui, rappelons que Cedrico offre déjà une prime à l’embauche de 500$ pour les nouveaux employés ainsi qu’une prime de référencement pouvant aller jusqu’à 1000$ pour les travailleurs aidant à recruter de la nouvelle main-d’œuvre.

Postes

En ce sens, l’entreprise indique être à la recherche de travailleurs pour pourvoir les postes suivants :

  • Contrôleur de qualité ;
  • Superviseur de production ;
  • Affûteur ;
  • Mesureur ;
  • Préposé au ménage ;
  • Gardien ;
  • Mécanicien ;
  • Électronicien;
  • Opérateur de machinerie lourde.

« Il est important de noter que ces postes ne requièrent pas de force physique et sont accessibles autant aux femmes qu’aux hommes. Les travailleurs d’expérience sont aussi les bienvenus à nous faire parvenir leur application », précise Cedrico. Celle-ci est une entreprise familiale du Bas-Saint-Laurent fondée en 1977. Elle emploie déjà 220 personnes et contribue à la vitalité économique de la région.

Pas hésité

« Afin d’assurer notre relève, il est impératif de pourvoir les postes actuellement vacants. C’est pour cette raison que Cedrico n’a pas hésité à améliorer à planche les conditions de travail de ses employés », affirme Denis Bérubé, président, Cedrico.

Facebook Twitter Reddit