Chroniques > Rêver d'entrepreneuriat > Faire silence au son du plus beau mantra… votre souffle
Rêver d'entrepreneuriat

Faire silence au son du plus beau mantra… votre souffle

Se connecter à sa respiration

C’est bien connu, en plus d’être mu.es et animé.es par la passion, les entrepreneur.es vivent beaucoup dans leur tête. Apprendre à faire silence en nous, à laisser notre esprit apaisé écouter et absorber ce qui nous entoure, à devenir observateur de nos pensées, sans les juger, juste les accueillir dans le « Ici Maintenant » est un défi en soi. Saviez-vous qu’on estime qu’une personne a en moyenne 60 000 pensées distinctes au cours d’une journée ?

Le problème est que c’est le même bavardage qui emplit notre esprit jour après jour. Un tissu de monologues intérieurs où il est question d’horaire, d’argent, de soucis, de listes d’épicerie, de choix de rideaux, de problèmes de famille, de plans de vacances et ainsi de suite. Et là je ne vous parle même pas des livrables au bureau. Comme un manège qui n’arrête jamais de tourner. Ces 60 000 pensées portent généralement sur des activités banales de tous les jours et créent une habitude de penser qui ne laisse aucune place au silence. Comment arriver à stopper cette cacophonie qui, plus souvent qu’autrement, n’est qu’un monologue sans fin ?

La plupart d’entre nous avons un esprit qui tourne à plein régime. C’est le lot assurément des entrepreneurs, ce fut le mien et cela a résulté en épuisement professionnel. Dans notre société occidentale et notre culture de performance, il est rarement encouragé de créer de l’espace pour des moments de solitude afin de les passer en silence.

Pourtant, la musique, elle vit dans les espaces entre les notes. Sans ces vides, sans ces moments de silence, il n’y aurait pas de musique, que du bruit. Or, il y a également du silence en nous, mais il est entouré de bruit.

Il est dans la nature du mental d’être instable; il est affecté à chaque instant parce qu’il voit, entend et ressent à travers les organes des sens. Arriver à ralentir l’activité cérébrale est le défi du siècle ! Nous avons déjà cette faculté à repousser les pensées. La seule différence entre cette faculté et la méditation est qu’en général nous avons appris à concentrer le mental sur des objets externes.

Contrairement à la croyance populaire, la méditation n’est pas réservée exclusivement aux aventuriers spirituels. Souvent on me dit : j’ai essayé mais ce n’est pas pour moi. Méditer demande de l’entrainement tout comme le fait de courir un marathon. Iriez-vous courir demain matin un 42 km sans au préalable avoir eu une progression dans votre entrainement ? Il en est de même pour notre mental. C’est son job d’engendrer des pensées. Il faut l’entrainer à les observer et les laisser aller. Quotidiennement, 10 minutes à la fois. Vous avez du temps pour les réseaux sociaux, vous avez du temps pour prendre soin de vos pensées 😉

Bienfaits de la méditation

Quelques minutes de cette pratique et vous en sentirez les bienfaits sur votre énergie, votre humeur et votre efficacité.

La méditation a un effet protecteur sur le cœur, favorise le sommeil, renforce le système immunitaire, calme l’anxiété, décroît le risque de dépression, réduit le stress et augmente la mémoire et l’attention. Tout ce que je pourrais vous dire sur l’importance de la méditation ne pourra jamais vous convaincre à moins de vous engager à la pratiquer tous les jours. Mais comment me direz-vous? En se connectant avec le plus puissant des mantra… votre souffle !

Qu’est-ce que respirer ?

Si nous sommes biologiquement équipés pour respirer, nous sommes aussi faits de pensées et d’émotions et notre respiration y est intimement liée. En fait, la respiration est un excellent baromètre de l’état de notre esprit. Lorsque l’on vit de l’anxiété, notre respiration est superficielle et rapide, de la colère, notre respiration est courte et forcé, du chagrin, elle est arythmique et haletante et lorsque l’on expérimente la dépression, notre respiration s’apparente au soupir.

Dès que l’esprit s’agite, la respiration en fait de même. Inversement, un esprit calme et apaisé amène à une respiration plus profonde et ralentie. Une respiration lente et profonde exerce un effet calmant sur le mental. Biologiquement, elle libère des endorphines dans l’organisme qu’on associe à l’hormone du bonheur, bien connue pour être bénéfique contre l’anxiété et la dépression.

La respiration yogique est pour ainsi dire un médicament naturel. Alors dès maintenant, je vous le prescrits sans modération. Vous pouvez en abuser et être « accro » !

Mais avant de passer à la respiration complète, on va retourner à la base. Observez un bébé. Exempt de stress, de quelle façon il respire ? Et nous, comment respirons-nous ? Là maintenant, fermez les yeux et observez votre respiration. Est-elle ventrale ? Thoracique ? Scapulaire ? Au fil des ans, notre respiration est devenue thoracique et superficielle. Nous n’utilisons qu’un tier de sa capacité. Pour améliorer cela, il nous faut « réapprendre » à bien respirer.

D’ailleurs c’est ce que l’on va faire à l’occasion du TRAIN qui aura lieu à La Station, le mercredi 10 novembre, à midi, ouvert à tous tant en présentiel qu’en ligne.

« Chaque saison, nous proposons à nos membres et à la communauté entrepreneuriale un rendez-vous hebdomadaire alliant réseautage et apprentissage. Plus que jamais, le moment est tout indiqué pour prendre un temps pour soi. Le prochain atelier de la série tombe à point dans cette période qui peut causer certains tourments pour les entrepreneurs. Nous invitons toute personne à investir dans sa santé et se joindre à nous pour découvrir les bienfaits des techniques de respiration et de méditation » de mentionner Claudia Côté-Fortin, directrice générale de La Station, espace de coworking situé au 40, rue St-Germain Est à Rimouski. 

Respiration complète ?

La respiration yogique complète, elle, mobilise 4.5 litres d’air ce qui est 8 à 10 fois plus d’air que la respiration normale. Elle constitue un véritable massage interne par l’action de pompage du diaphragme à l’inspire en plus de l’action des muscles pelviens et abdominaux à l’expire.

En gros ça revitalise de recevoir l’énergie vitale par le souffle. La respiration yogique complète n’est ni plus ni moins la respiration qui va vous permettre de remplir complètement vos poumons. Et donc d’augmenter votre capacité pulmonaire et surtout la quantité d’oxygène que vous allez absorber.

Et vraiment, pour bien respirer, pour utiliser 100% de notre capacité pulmonaire, pour remplir toutes les petites alvéoles à l’intérieur de nos poumons, idéalement, nous allons respirer en enchainant les trois niveaux de respiration. En inspirant, nous allons d’abord sentir notre ventre se soulever. Puis le thorax. Et enfin les clavicules montent légèrement.  Et à l’expire, nous initions le mouvement inverse. Les clavicules s’abaissent. La poitrine redescend. Puis le ventre se creuse légèrement.

Pour apaiser le mental et réapprendre à bien respirer, je vous guiderai à travers divers pranayamas ou techniques de respiration. D’abord en introduction à l’occasion d’un TRAIN, à La Station, puis de façon puis approfondie lors d’une matinée « Fais le pont corps cœur esprit », au Pont couvert de la Chute Neigette le 25 juin prochain. Cette matinée est d’ailleurs offerte dans le cadre de la campagne J’entreprends ICI, je contribue aux rêves d’ICI ! Donc en plus de prendre soin de votre bien-être, vous veillez au bien-être d’un démarrage d’entreprise.

Fais le pont corps cœur esprit sera conjointement offert avec Marie-Christine Fillion Parent de Yoga metta où elle veillera à vous accompagner à reprendre votre souffle avec le yoga, d’être en conscience de votre respiration à travers les asanas (postures).

« Quand on laisse le corps suivre le souffle avec confiance, c’est ce dernier qui prend le relais et guide les mouvements. Instinctivement, notre inspiration nous donne l’énergie pour bouger et notre expiration, la force de nous enraciner et de lâcher prise sur ce qui n’est plus nécessaire. Le souffle nous connecte avec ce qui est, ici et maintenant » d’indiquer Marie-Christine Fillion Parent, propriétaire de Yoga metta, un studio de yoga et de méditation à Rimouski offrant cours, ateliers et formations.

Pourquoi utiliser son souffle comme outil en situation de stress et comment observer sa respiration naturelle et ses tendances? Un aperçu de l’impact de la respiration sur l’apaisement du mental et la relaxation du corps, Marie-Christine vous en parle à l’occasion d’une entrevue qu’elle a réalisé à verslemieuxêtre.tv

Cultiver l’attention, augmenter la concentration, prendre des décisions plus claires…

Laissez-vous accompagner vers votre bien-être et au cœur de votre être !

Une matinée en connexion de corps, de cœur et d’esprit avec le plus beau mantra… le souffle. Une invitation à partager dans un lieu aussi inspirant qu’énergisant.
Facebook Twitter Reddit