Nouvelle de 19 h > Ariel Wolf s’oppose à Robert Savoie à Saint-Valérien
Nouvelle de 19 h

Ariel Wolf s’oppose à Robert Savoie à Saint-Valérien

Le maire de Saint-Valérien, Robert Savoie. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Le maire sortant de Saint-Valérien, Robert Savoie, doit défendre son poste contre Ariel Wolf, un gestionnaire de carrière de retour à Saint-Valérien depuis 2019, après un premier séjour dans la municipalité de 2012 à 2016.

Robert Savoie explique avoir décidé de solliciter un 4e mandat à la mairie pour compléter des projets qui ont été retardés par la pandémie. « Il y a quatre enjeux qui me tiennent à cœur. Il fait consolider l’administration municipale, développer des services de proximité pour nos jeunes familles, mais aussi pour nos aînés. Cela commence pour un renouvellement de l’entente pour les loisirs avec la ville de Rimouski, mais aussi par la mise à jour de nos installations au village, notamment notre patinoire quoi a besoin d’amour. Nous devons également obtenir des places en services de garde. Pour les aînés, il faut faciliter l’accès aux soins à domicile. Enfin, mon implication au sein de la MRC de Rimouski-Neigette a augmenté lors des dernières années en tant que préfet suppléant. Nous avons notamment mis en place un réseau d’aide alimentaire dans les municipalités rurales et je souhaite poursuivre cette implication », commente-t-il.

Métal du Golfe_VF

Pour la première fois depuis sa première élection, en 2010, M. Savoie a fait une campagne de porte-à-porte. « C’était important pour moi de parler directement avec les gens et de connaître leur opinion de mon travail depuis 12 ans et j’ai reçu de très beaux témoignages. Saint-Valérien est en croissance et est devenue très attractive, notamment pour les jeunes familles. Notre école est pleine », mentionne-t-il.

Le candidat à la mairie, Ariel Wolf. (Photo Facebook)

Le désir d’aider les citoyens

De son côté, Ariel Wolf, indique s’être présenté pour aider les citoyens de sa municipalité d’adoption. « Avec ma conjointe et nos quatre enfants, nous avions apprécié la vie Saint-Valérien et nous voulions y retourner, ce que nous avons fait en 2019. Originaire d’Ukraine, j’ai émigré en Israël et ensuite au Canada. J’ai été militaire, officier de police, gestionnaire en construction. J’ai eu une ressource de type familiale pour les déficients intellectuels et une résidence pour personnes âgées. Je suis maintenant un investisseur et gestionnaire immobilier. Je suis une personne de cœur, optimiste et dynamique et surtout je désire aider les citoyens et répondre à leurs besoins », souligne M. Wolf.

M. Wolf explique avoir pris sa décision après avoir lu dans le journal municipal que M. Savoie ne souhaitait pas revenir. « J’ai du temps et de l’expérience pour m’impliquer. Je veux que le village soit encore plus vivant en organisant des activités qui plairont à la population. Je veux également attirer des investisseurs et travailler de concert avec les autres membres du conseil ainsi que les citoyens pour le développement de la municipalité. Plusieurs personnes me disent souhaiter un changement à la mairie et elles réclament plus de transparence du conseil municipal. Le développement durable est aussi très important pour moi. Il y a beaucoup d’enjeux à ce niveau, comme la mise en place d’un réseau de transport en commun », précise-t-il.

Deux postes de conseillers en élection

Deux postes de conseillers sont aussi en élection à Saint-Valérien. Au siège numéro 2, Guillaume Bazire s’oppose au sortant Christian Beaulieu. Au poste 6, ce sont deux nouveaux venus qui se font la lutte, Carl Desrosiers et François Talbot. Les quatre autres conseillers sont élus sans opposition. Il s’agit des sortants Donald Dubé et Ghislain Blais et des nouveaux Gilles St-Pierre et France Michaud.

Facebook Twitter Reddit