Nouvelle de 19 h > Un accusé en matière de stupéfiants demeure détenu
Nouvelle de 19 h

Un accusé en matière de stupéfiants demeure détenu

Méthamphétamines. (Photo Unsplash)

Kevin Lafrance, 37 ans, de Rivière-du-Loup, accusé en matière de trafic de stupéfiants était de retour en Cour lundi pour son enquête sur remise en liberté, mais les procédures ont été reportées à ce vendredi 14 janvier au palais de justice de Rivière-du-Loup.

Lafrance a été arrêté le 3 décembre dernier lors d’une perquisition en matière de stupéfiants.Les policiers de la Sûreté du Québec de différents postes de MRC de la région du KRTB, en collaboration avec les enquêteurs du service des enquêtes sur les crimes majeurs et d’un maitre-chien, dans un autre effort en matière de lutte au trafic de stupéfiants, ont effectué deux perquisitions simultanées dans des résidences de Rivière-du-Loup et de St-Épiphane.

Dans un premier temps, les policiers ont procédé à l’arrestation de Kevin Lafrance au moment où ce dernier se déplaçait à bord de son véhicule. Une perquisition s’en ait suivi à son domicile situé sur le chemin des Raymond à Rivière-du-Loup où les policiers ont découvert un peu plus de 4 000 comprimés de méthamphétamine, une certaine quantité de champignon magique, de l’argent comptant ainsi que divers objets servant au trafic de stupéfiants qui ont été saisis, incluant le véhicule dans lequel il prenait place qui a aussi été saisi en tant que bien infractionnel.

Ce dernier a comparu le lendemain devant le tribunal afin de répondre à différents chefs d’accusation en matière de possession ou de trafic de stupéfiants ainsi que pour bris de probation.

Autre perquisition à Saint-Épiphane

Au même moment, une autre perquisition avait lieu sur la rue Bernier à Saint-Épiphane où cette fois les policiers ont découvert une petite quantité de méthamphétamine et de cigarettes de contrebande qui ont été saisies. « Le résident des lieux, un homme de 53 ans, a été arrêté par les policiers, mais il a été remis en liberté un peu plus tard en attendant son retour devant le tribunal. Ce dernier fait aussi face à différents chefs d’accusation en matière de possession ou de trafic de stupéfiants », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.

Facebook Twitter Reddit