COVID-19 > Les personnes ayant eu la COVID doivent prendre la 3e dose
COVID-19

Les personnes ayant eu la COVID doivent prendre la 3e dose

(Photo: Unsplash photos)

À la suite de la publication d’un avis récent de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) sur la dose de rappel chez les personnes ayant eu la maladie, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) précise que la recommandation de la Santé publique pour ces personnes est maintenue.

La santé publique maintient donc sa recommandation pour les personnes ayant eu la maladie d’aller chercher une dose de rappel, en respectant toutefois l’intervalle minimal de huit semaines pour les personnes qui ont reçu un test PCR positif tout comme pour celles qui ont obtenu un résultat positif à un test rapide à la maison avec des symptômes importants.

Métal du Golfe_VF

Aucun risque pour ceux qui ont eu la COVID

Cependant, les personnes qui doutent d’avoir fait la maladie ou qui n’ont pas été en mesure de le confirmer par test PCR peuvent aller chercher leur dose de rappel le plus rapidement possible. Il n’y a aucun risque à recevoir cette dose, et il est préférable d’obtenir cette protection supplémentaire, dans le contexte actuel où circule le variant Omicron, très contagieux.

Rappelons aussi que le vaccin permet d’éviter les complications de la maladie, de limiter les hospitalisations et, ultimement, les décès.

« Les décisions prises par la Santé publique s’appuient sur un ensemble de facteurs, notamment l’avis d’experts, la situation épidémiologique et la capacité hospitalière du Québec. Je réitère également l’importance d’aller chercher sa dose de rappel. Pour les personnes ayant eu la maladie, et en particulier ceux qui ont eu une confirmation par un test PCR, l’administration de la dose de rappel demeure sécuritaire, mais il est préférable d’attendre un minimum de huit semaines avant d’en profiter », commente le directeur national de la santé publique par intérim, Luc Boileau.

Facebook Twitter Reddit