Actualités > Océanic > L’Océanic se démarque par sa discipline
Océanic

L’Océanic se démarque par sa discipline

Différentiel de plus 41 entre les avantages et les désavantages numériques
Serge Beausoleil (Photo journallesoir – René Alary)

Au fil des saisons depuis 1995, l’Océanic ne nous a pas habitués souvent à présenter des équipes qui ont davantage de jeux de puissance que de désavantages numériques. 

C’est le cas cette saison alors que la formation rimouskoise affiche un différentiel de plus 41 à mi-chemin dans le calendrier. Au même rythme, ça pourrait donner plus 82. 

En 34 matchs jusqu’ici, l’Océanic a bénéficié de 142 jeux de puissance (taux d’efficacité de 21,8 %) et a joué 101 fois en désavantage d’un ou deux hommes avec une efficacité de 82,2 %

« La semaine dernière, on est retombé dans nos mauvaises punitions et c’est inacceptable. On a beaucoup modifié notre approche avec les joueurs dans les entrainements en décortiquant individuellement ce qu’on veut qu’ils fassent sur la glace, comment faire leur approche au porteur, comment ils doivent utiliser leur bâton. Le hockey se modernise, il est très rapide, les mises en échec sont moins percutantes. Les matchs robustes avec les gars qui vont faire de la place aux autres, c’est passé date. On ne voit plus ça dans le circuit et dans nos matchs. On veut totalement évacuer les punitions avec le bâton », explique Serge Beausoleil. 

À plus 41, l’Océanic vient au 2e rang dans cette statistique, derrière Drummondville à +44. À l’inverse, Baie-Comeau est dernier à -37. 

Il a tenu une rare séance d’entrainement complète, lundi, en vue du match de son équipe mardi soir à Québec. Il n’y a pas de retour au jeu de prévu, si bien que Charles Côté. Alexandre Lefebvre, Louis Robin et Xavier Cormier n’y seront pas. Un jeune attaquant sera rappelé du midget AAA.

Le match de demain sera le premier d’une série de 34 en 76 jours pour l’Océanic qui conclura sa saison régulière le dimanche 1er mai en recevant les Remparts.

Brunet honoré

Le défenseur Frédéric Brunet a été nommé sur l’équipe de la dernière semaine dans la LHJMQ. En trois parties, il a récolté un but et ajouté quatre mentions d’aide avec un différentiel de plus 2. Brunet a été particulièrement efficace avec son partenaire Mathis Gauthier dans la victoire des siens, 6-1, contre Saint John, vendredi dernier.

Le choix de Beausoleil : Benoit Groulx

La nomination de Martin Saint-Louis comme entraineur-chef du Canadien a suscité bien des réactions dans les cercles du hockey. Des intervenants près de la LHJMQ sont déçus. Questionné par les journalistes sur ce qui s’est passé à Montréal la semaine dernière, Serge Beausoleil estime que Dominique Ducharme a fait un excellent travail. 

« Je suis content pour Martin Saint-Louis, un gars qui jouait de la bonne façon, mais je pense que Dominique Ducharme a fait un travail incroyable. Je pense qu’il y a beaucoup de manques dans ce dossier-là. Le premier, c’est de demander à des joueurs de comparer deux entraineurs. Les joueurs devraient être coachés là-dessus et tout le temps refuser de répondre à ça. Gallagher l’a bien fait, mais d’autres l’ont très mal fait. Tu ne compares pas deux entraineurs. Ducharme a fait une solide job pour amener l’équipe à la finale de la Coupe Stanley », mentionne-t-il.

L’entraineur-chef du Canadien estime que Ducharme a été victime d’une situation hors de l’ordinaire. 

« Ça n’a pas de bon sens ce qui est arrivé au Canadien qui a perdu son pilier en défense et probablement le meilleur gardien de la ligue, et ce, à travers un fléau pandémique incroyable à gérer. C’est encore pire pour les équipes canadiennes. Regardez Petry comment il est empêtré en ce moment avec le fait que sa femme et ses enfants sont aux États-Unis. Il n’y a pas si longtemps, il était candidat au trophée Norris. Ça ne se peut pas qu’un gars déconnecte comme ça. C’est au niveau affectif qu’il n’est plus là. Il est coupé de sa famille. »

Il voyait un candidat se pointer en tête de liste. « Je pense qu’un gars comme Benoit Groulx cadrait parfaitement dans ça. Il a joué dans notre ligue, il a gagné dans notre ligue. Il a gagné dans les U20. Il a les bonnes valeurs pour redresser ce club-là. Il est prêt, il a fait son cheminent professionnel. Il aurait dû être considéré, tout comme Patrick (Roy), un hall of famer, un passionné. Mais, je suis content pour Martin Saint-Louis qui va faire un bon entraineur. Je vous dis exactement ce que je pense comme d’habitude. Je voyais très mal comment ils auraient pu mettre un coach de la LHJMQ, sans expérience, pour remplacer Dominique Ducharme parce que c’est ça qu’ils ont fait. »

Facebook Twitter Reddit