Journal Le Soir
Général > Une mission de 350 000 $ pour Accueil et Intégration
Général

Une mission de 350 000 $ pour Accueil et Intégration

Le ministre Jean Boulet a rencontré les administrateurs d’Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent récemment. (Photo: courtoisie)

Accueil et Intégration BSL (AIBSL) confirme que le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) a renouvelé sa confiance envers l’organisme en finançant le projet intitulé « Un milieu interculturel développé : vers une réalité rimouskoise riche et métissée! », dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités (PAC).

Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent recevra donc un montant de 349 978 $ échelonné sur trois ans pour mener à bien cette mission. Ce nouveau programme remplace le Programme Mobilisation diversité (PMD) dont AIBSL était le mandataire.

« Dans le cadre de ce projet, AIBSL bonifiera son offre de sensibilisation concernant les enjeux de la diversité ethnoculturelle, soutiendra les organismes partenaires en intervention pour le renforcement de leurs compétences interculturelles, et systématisera son accompagnement des différents milieux pour une meilleure intégration des personnes immigrantes, tout en mettant en valeur l’apport économique des personnes immigrantes à Rimouski-Neigette », indique un communiqué d’Accueil et Intégration BSL.

Ce nouveau financement permettra aussi à AIBSL de poursuivre et d’améliorer ses activités qui favorisent les échanges, les rencontres et les rapprochements interculturels comme le Festival Interculturel de Rimouski, la Semaine des rencontres interculturelles, la Semaine d’actions contre le racisme etc.

Une référence

L’objectif principal de l’organisme est que Rimouski-Neigette devienne une référence en matière d’accueil, d’intégration et de lutte contre toutes formes de discrimination grâce à l’engagement et à la démarche collaborative de différents acteurs du milieu, dont la Table de concertation en Immigration Rimouski-Neigette (TCI-RN).

« Nous sommes convaincus que cette démarche collaborative portera fruits : […] par une approche interculturelle adaptée aux structures d’employabilité et au marché du travail, […] le terreau sera fertile pour l’enracinement et la pleine participation de ces nouveaux arrivants à la vitalité de notre région », signalent les membres de la TCI-RN.

Bien être et rétention

« Nous voulons travailler à ce que notre MRC offre les meilleures conditions d’établissement durable et de pleine participation en français aux personnes immigrantes, dans tous les aspects de la vie rimouskoise et québécoise. Ainsi nous souhaitons favoriser le bien-être et la rétention des personnes immigrantes dans notre région », estime Suzanne Lévesque, présidente du conseil d’administration d’AIBSL.

Priorité

Lancé à l’automne 2021, le PAC découle de la priorité gouvernementale de favoriser la régionalisation de l’immigration et de mieux intégrer les personnes qui s’installent au Québec. Le volet 2 du PAC est destiné aux organismes à but non lucratif (OBNL) et aux coopératives. Il vise autant la réalisation de projets locaux en cohérence avec les priorités des acteurs municipaux, que la réalisation de projets à portée multirégionale, nationale ou sectorielle.

« Avec l’investissement de près de 900 000 $ à quatre organismes dont Accueil et Intégration BSL (AIBSL) de la région du Bas-Saint-Laurent, annoncé le 10 mars dernier, ce sont autant les personnes immigrantes qui décident de s’établir au Bas-Saint-Laurent que la région qui en seront gagnantes. Ce que nous souhaitons avec ce Programme, c’est de créer des milieux de vie ouverts à la diversité pour faciliter l’intégration des personnes immigrantes dans nos régions et leur permettre de participer pleinement, en français, à notre société.Ce travail ne pourrait se faire sans la collaboration des organismes comme ceux d’aujourd’hui qui sont engagés dans leur communauté. C’est de cette façon que tous ensemble, nous mettons en place les conditions gagnantes pour une immigration réussie et une meilleure vitalité des régions », commente Jean Boulet, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Facebook Twitter Reddit