Actualités > Éducation > Nouvelle chaire de recherche à l’UQAR
Éducation

Nouvelle chaire de recherche à l’UQAR

L’environnement et le développement durable en éducation
L’UQAR. (Photo: journallesoir.ca, Alexandre D’Astous))

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) lance aujourd’hui une chaire de recherche en éducation à l’environnement et au développement durable grâce au soutien financier de Desjardins.

Dirigée par la professeure en sciences de l’éducation Geneviève Therriault, la nouvelle chaire mettra de l’avant une approche de recherche collaborative avec le milieu scolaire.

« La Chaire de recherche en éducation à l’environnement et au développement durable UQAR – Desjardins a pour objectif d’enrichir les connaissances, de développer des compétences et d’accroître le pouvoir agir des jeunes à l’égard des questions environnementales. En outre, les travaux de la chaire permettront d’élaborer des activités éducatives originales et pertinentes en partenariat avec les enseignantes et les enseignants du milieu scolaire de la région », indique un communiqué de l’UQAR.

Enjeux

L’expertise de l’UQAR sur les enjeux en éducation liés à l’environnement et au développement durable est de plus en plus reconnue, indique le recteur François Deschênes : « Ce nouveau partenariat permettra à l’Université de contribuer encore davantage au développement des régions et du Québec. Les jeunes sont particulièrement conscientisés à l’importance de l’environnement et grâce aux travaux de la chaire, ils pourront s’impliquer concrètement dans des initiatives porteuses sur le plan pédagogique. »

Développement durable

Le soutien financier de Desjardins dans cette chaire s’inscrit dans sa volonté d’encourager des actions favorisant le développement durable. « Desjardins est un partenaire de l’UQAR depuis des années. Notre engagement dans la création de la chaire en éducation à l’environnement et au développement durable est un pas de plus pour former les générations de demain à la préservation de notre planète et au développement d’une écocitoyenneté critique et réflexive », mentionne le représentant de Desjardins, Renaud Audet.

Les travaux de la chaire porteront, entre autres, sur l’étude de problèmes spécifiques à l’éducation à l’environnement et au développement durable.

Approches théoriques

« Nous nous intéressons particulièrement aux enjeux locaux et à la promotion des approches théoriques et des méthodologies les plus actuelles en recherche. Nos actions viseront aussi à examiner les retombées des interventions éducatives sur les jeunes des niveaux primaire et secondaire », explique la professeure Therriault.

Mentionnons que la chaire soutiendra le développement professionnel des enseignantes et des enseignants dans le traitement des enjeux environnementaux et du développement durable à l’école.

Financement et gestion

Desjardins octroie un financement de plus de 540 000 $ sur cinq ans pour la réalisation des travaux de la chaire. La Fondation de l’UQAR assume la gestion des fonds. Plusieurs chercheuses et chercheurs seront impliqués dans les travaux de la chaire, de même que des étudiantes et des étudiants de premier, deuxième et troisième cycles en sciences de l’éducation ainsi qu’en sciences humaines et naturelles.

Facebook Twitter Reddit