Actualités > Justice > Détention ordonnée pour un accusé
Justice

Détention ordonnée pour un accusé

Trafic de stupéfiants
(Photo: Unsplash photos)

Éric Lévesque, 45 ans de Saint-Gabriel-Lalemant, accusé en matière de trafic de stupéfiants, s’est vu refuser d’obtenir une remise en liberté sous conditions pendant le processus judiciaire, au palais de justice de Rivière-du-Loup, vendredi dernier.

Au terme de l’enquête sur remise en liberté, le juge a ordonné la détention de l’accusé, un récidiviste en matière de stupéfiants. La norme est la remise en liberté, sauf si le juge estime que la société serait menacée par le la libération d’un accusé ou s’il craint que l’accusé reprenne ses activités criminelles.

Sur la route

Le 26 novembre 2021, les enquêteurs de la Division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, assistés des policiers du poste de la MRC de Kamouraska, ont procédé à l’arrestation du suspect qui a été intercepté à bord de son véhicule au moment où il se dirigeait vers la région du Bas-Saint-Laurent. Il était alors en possession de quelques grammes de cocaïne et de plus de 350 comprimés de médicaments d’ordonnance.

Métal du Golfe_VF

Détenu depuis son arrestation

« Suivant son arrestation, il a comparu par visioconférence le lendemain matin, puis est demeuré détenu en attendant la suite des procédures. Il fait face à des accusations de possession dans le but de trafic de stupéfiants ainsi que de bris de probation », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.

Éric Lévesque est détenu depuis le 26 novembre 2021. Rappelons que la détention préventive, celle qui est purgée avant l’imposition d’une peine, compte à 1,5 jour par jour. Il reviendra en Cour le 29 avril pour donner une orientation à son dossier en plaidant coupable ou non coupable.

Suivez les affaires policières et les faits divers dans le Journal Le Soir.

Facebook Twitter Reddit