Actualités > Justice > L’ex-organisatrice conservatrice plaide non coupable
Justice

L’ex-organisatrice conservatrice plaide non coupable

Sylvie Paradis (Photo: Facebook)

Une ancienne organisatrice du Parti conservateur du Québec en Matanie, Sylvie Paradis, 54 ans, de Saint-Léandre, a plaidé non coupable, mardi au palais de justice de Matane, aux trois chefs d’accusation auxquels elle fait face pour avoir tenté de perturber le système de prise de rendez-vous de la vaccination contre la COVID-19.

Sylvie Paradis est accusée d’avoir empêché, interrompu ou gêné des Québécoisdans l’exploitation légitime d’un bien d’une valeur ne dépassant pas 5000 $, soit des vaccins. On lui reproche également d’avoir eu l’intention de nuire en transmettant des renseignements qu’elle savait être faux.Les infractions auraient été commises entre le 12 décembre 2021 et le 5 janvier 2022.

Arrêtée en mars dernier

Madame Paradis avait été arrêtée par la Sûreté du Québec en mars dernier pour avoir embourbé le système de prise de rendez-vous pour la vaccination contre le coronavirus. Elle aurait effectué une cinquantaine d’appels et de réservations inutiles sur la plateforme Clic Santé, selon le Journal de Québec.

L’accusée demeure en liberté pendant le processus judiciaire. Elle sera de retour en Cour le 30 août pour fixer une date de procès.

Métal du Golfe_VF

Démission

Sylvie Paradis a démissionné de son poste de vice-présidente de la section locale du Parti conservateur l’hiver dernier. Le chef du parti, Éric Duhaime, a mentionné qu’il ne connaissait pas personnellement cette organisatrice. Il s’est toutefois fait photographier avec elle lors d’une activité publique l’été dernier. Il a désapprouvé les agissements de son organisatrice.

Suives les actualités judiciaires dans le Journal Le Soir.

Facebook Twitter Reddit