Nouvelle de 18 h > Le Parti conservateur s’en vient
Nouvelle de 18 h

Le Parti conservateur s’en vient

Éric Duhaime (Photo: Facebook-Éric Duhaime)

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) n’a pas fait beaucoup parler de lui dans l’Est-du-Québec jusqu’à maintenant, en vue des élections provinciales du 3 octobre prochain, mais les choses vont changer.

Le PCQ est dirigé par l’animateur de radio Éric Duhaime. Monsieur Duhaime a été élu chef du Parti conservateur du Québec le 17 avril 2021. La course à la chefferie opposait monsieur Duhaime à Daniel Brisson. Monsieur Pouliot avait annoncé qu’il quittait sa fonction de chef à l’automne 2020, ce qui avait donc déclenché la course à la chefferie. Monsieur Duhaime a beaucoup fait parler de lui lors de la crise sanitaire du coronavirus, organisant notamment une manifestation contre les masques à l’école.

Par ailleurs, le PCQ a attiré l’attention en désignant la comédienne Anne Casabone comme candidate dans le comté d’Iberville. Madame Casabone mène activement campagne, comme on peut le constater sur sa page Facebook.

Anne Casabone (Photo: Facebook-Anne Casabone)

Nouvelle candidate

Cet après-midi, à 16 h, Éric Duhaime était à Rivière-du-Loup pour tenir un rassemblement du Pari conservateur et présenter une candidate pour le comté de Rivière-du-Loup/Témiscouata. La Coalition Avenir Québec est représentée par Amélie Dionne. Celle-ci tentera de succéder au député sortant Denis Tardif qui se retire pour des raisons de santé après un seul mandat.

La candidate est une conseillère en santé et sécurité du secteur Témiscouata, Louise Moreault. Pénurie

Voici sa biographie telle que présentée par le Parti.

« Née à Notre-Dame-du-Lac et résidente de Rivière-du-Loup depuis 1999, Madame Moreault est bachelière en éducation physique de l’Université Laval. Grande passionnée de sport, elle a entraîné plusieurs équipes sportives depuis son adolescence notamment en handball, en volleyball et en soccer. Elle s’est également impliquée dans différentes organisations comme le hockey et le Défi Everest. La candidate de 53 ans travaille actuellement en tant que conseillère en santé et sécurité chez Premier Tech depuis presque 2 ans, mais cumule plus de 20 ans d’expérience dans ce domaine », précise-t-on.

« Il y a une pénurie de main-d’œuvre dans la région et si une entreprise ferme, il n’y a pas nécessairement une autre entreprise du même genre pour offrir le service. Il y a aussi plusieurs services ou types de produits qui ne sont plus disponibles en région pour cette raison, ce qui nuit grandement à l’économie locale. Il y a aussi un manque important de médecins, une insécurité chez les producteurs agricoles et maraîchers. Les défis ne manquent pas, mais les projets pour les surmonter non plus », a déclaré la nouvelle candidate.

 « Louise est une personne active et impliquée dans sa communauté, et particulièrement avec la jeunesse. Elle leur a consacré temps et énergie depuis de nombreuses années afin de leur transmettre sa passion pour le sport et les sensibiliser aux bienfaits de l’activité physique sur la santé. Je suis convaincu qu’elle mettra autant de cœur, de dévouement et d’énergie à représenter les électeurs de Rivière-du-Loup-Témiscouata à l’Assemblée nationale après le 3 octobre, » a commenté le chef conservateur.

Matane et Rimouski

Le PCQ a déniché un conseiller en communication pour la campagne électorale dans la région. Il s’agit du communicateur Jean-Marc Bergeron, qui provient du monde de la radio et a également travaillé pour le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les-Basques, Maxime Blanchette Joncas, lors de son premier mandat.

Selon monsieur Bergeron, le PCQ a aussi des visées sur Matane et sur Rimouski, où des candidats devraient être également nommés sous peu et de déploie vers l’Est.

Bérubé demain

Le député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, sera officiellement désigné candidat du Parti Québécois, demain, à 18 h. Monsieur Bérubé représente ce comté depuis 2007.

Lapierre pour la CAQ

D’autre part, la Coalition Avenir Québec (CAQ), parti gouvernemental, a confirmé une candidature de prestige aujourd’hui en identifiant le maire des Îles de la Madeleine, Jonathan Lapierre, comme son représentant au scrutin du 3 octobre.

« La CAQ a réussi à trouver la meilleure personne pour porter la voix des Îles à l’Assemblée nationale. Jonathan, c’est un gars de la place qui a les Îles tatouées sur le cœur. Il voit grand pour les Îles et pour les régions. J’ai besoin d’un gars ambitieux comme lui dans notre équipe », a lancé le premier ministre et chef de la CAQ, François Legault.

« Les Îles-de-la-Madeleine sont un joyau. Leur beauté et l’aspect insulaire font que tous ceux qui viennent d’ici veulent y revenir. La circonscription a des enjeux bien à elle. Et nous devons agir. C’est pourquoi je vous demande votre confiance. Comme vous le savez, je me suis toujours battu pour notre coin de pays. Je souhaite aujourd’hui le faire à Québec, pour porter votre voix à l’Assemblée nationale », a commenté monsieur Lapierre.

Jonathan Lapierre (Photo: Municipalité des Iles de la Madeleine)

Rimouski

Dans le comté de Rimouski, Carol-Ann Kack (Québec Solidaire), Claude Laroche (Libéral), Maité Blanchette Vézina (CAQ) et Samuel Ouellet (Parti Québécois) ont annoncé leurs candidatures jusqu’à maintenant. Il devrait y avoir un débat organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, en septembre.

Le député sortant Harold LeBel (PQ) se retire de la vie politique pour l’instant, ayant été accusé d’agression sexuelle. Il doit comparaître en novembre. Il avait l’intention de se présenter à nouveau, mais son procès a dû être déplacé du printemps à l’automne en raison de la surcharge de travail des artisans du système de justice.

Facebook Twitter Reddit