Chroniques > Entrepreneuriat jeunesse > Entreprendre grâce aux clubs d’entrepreneurs étudiants
Entrepreneuriat jeunesse

Entreprendre grâce aux clubs d’entrepreneurs étudiants

clubs-entrepreneurs-etudiants
Les clubs d’entrepreneurs étudiants (Photo : Courtoisie Audrey McMahon)

Les clubs d’entrepreneurs étudiants font partie de ces initiatives qui visent à encourager la culture entrepreneuriale chez les jeunes du cégep et de l’université en leur permettant de développer leurs qualités entrepreneuriales par l’expérimentation de projets concrets. Il en existe une soixantaine à travers la province dont un ici, au Cégep de Rimouski.

Soutenus par l’Association des clubs d’entrepreneurs étudiants, les clubs sont des comités parascolaires formés d’étudiants allumés et motivés qui développent des projets dans leur école ou leur communauté.

Ouverts aux étudiants de tous les programmes d’étude quelles que soient leurs connaissances en entrepreneuriat ou leurs aspirations professionnelles, les clubs s’adressent à toute personne qui a envie d’entreprendre, de réaliser des projets et de collaborer.

Que ce soit pour découvrir ses forces, être dans l’action, développer son réseau ou vivre des expériences concrètes, il existe mille et une raisons de s’impliquer. D’ailleurs, en cette rentrée scolaire, les clubs de partout au Québec ouvrent leurs portes aux étudiants qui souhaitent devenir membres. Des intéressé(e)s?

Mille manières d’entreprendre

Création de contenu, organisation d’événement, activité de financement, campagne de sensibilisation, fabrication de produit, offre de service à la communauté; les types de projets réalisés par les clubs sont variés et à l’image de la génération qui entreprend.

Le club d’entrepreneurs étudiants Miel Garneau propose une diversité de produits à base de miel biologique. (Photo : Courtoisie Audrey McMahon)

Selon l’étude d’Academos Gen Z : Comprendre les aspirations professionnelles des jeunes en 2022, « les jeunes disent se définir avant tout à partir de leurs valeurs et de leurs ambitions et rêves ». Ce n’est donc pas un hasard si de plus en plus d’initiatives réalisées par les clubs semblent motivées par ces mêmes facteurs.

À travers des projets comme une campagne de sensibilisation, une coopérative en milieu scolaire, la végétalisation d’espaces communautaires, une cuisine collective ou une friperie, on ressent les valeurs sociales et durables qui teintent leur vision de l’entrepreneuriat. Parce qu’entreprendre, ce n’est pas juste créer une entreprise. C’est aussi développer une idée, démarrer un projet, apporter une solution, créer de la valeur, faire une différence, provoquer un changement.

Un jeune sur deux

Dans le classement des secteurs d’activités privilégiés par les jeunes de la génération Z, l’entrepreneuriat occupe une place non négligeable. En effet, 48% des jeunes se disent « assez ou très intéressés par le secteur de l’entrepreneuriat », toujours selon l’étude citée plus haut.

Cette envie d’entreprendre se ressent dans les clubs, où s’impliquent des centaines de jeunes chaque année. Elle est d’ailleurs ce qui a motivé cette chronique et les prochaines, dont l’objectif est de faire rayonner l’entrepreneuriat jeunesse à travers le prisme des clubs d’entrepreneurs étudiants dans le Bas-Saint-Laurent et ailleurs au Québec.

Suivez-nous chaque mois pour en apprendre plus sur les entrepreneurs qui sont passés par les clubs et sur le club de Rimouski, de même que sur des sujets comme l’achat local et la semaine de l’entrepreneuriat.

Bienvenue dans notre univers!

Du même auteur

Facebook Twitter Reddit