Actualités > Politique > « Ce ne sont pas nos aînés »
Politique

« Ce ne sont pas nos aînés »

Le candidat du PQ dans Rimouski, Samuel Ouellet (Photo Véronique Bossé)

Le candidat du Parti Québécois dans Rimouski, Samuel Ouellet, a procédé ce matin au dévoilement de ses engagements envers la cause des personnes aînés.

Pour l’occasion, il était au Jardin du Club des 50 ans et plus de Rimouski-Est, en compagnie de plusieurs personnes aînées.

« Grandir, Vivre et Vieillir dans Rimouski-Neigette »

Le plan « Grandir, Vivre et Vieillir dans Rimouski-Neigette » du candidat propose des moyens pour bâtir des relations fortes entre les générations. Il est question de :

  • Lutter contre les préjugés face au vieillissement ;
  • Travailler à améliorer la condition de vie des personnes aînées ;
  • Encourager les initiatives qui brisent l’isolement des aînés, favorisent les rapprochements intergénérationnels et contribuent à la transmission des savoirs et des compétences entre les générations ;
  • Faire un suivi du rapport du colloque « Bien vieillir dans Rimouski-Neigette ».

Selon Samuel Ouellet, ces moyens se traduisent par un changement des mentalités.

« C’est en affirmant que ces personnes-là ont bâti le Québec moderne et en respectant leur dignité. Il faut arrêter d’infantiliser les personnes aînées et il faut arrêter de dire nos aînés. Ils ne nous appartiennent pas, ce sont des personnes à part entière et il faut s’assurer que ces gens aient le traitement nécessaire pour qu’on puisse avancer. »

« Le vieillissement de la population, ce n’est pas nécessairement un enjeu : c’est plutôt – dans plusieurs cas – une opportunité. Ce sont des gens qui s’impliquent, qui veulent retourner sur le marché du travail et malheureusement, en ce moment, la fiscalité n’avantage pas la main-d’œuvre expérimenté à retourner sur le marché du travail, considérant les taux d’imposition avec les retraites et tout. Au Parti Québécois, ce que l’on propose c’est de réduire ce fardeau fiscal. »

Mettre de l’avant les relations intergénérationnelles

Il propose également d’augmenter les occasions où les relations intergénérationnelles prennent place, citant comme exemple le Jardin du Club des 50 ans.

« C’est une initiative extraordinaire qui inclut les jeunes du primaire, des gens de la communauté de Rimouski-Est. On crée un lieu d’échanges qui est exceptionnel. Avec le prétexte du jardinage, ça permet d’échanger et de créer des relations intergénérationnelles qui sont importantes et en tant que député de Rimouski, c’est ce que je vais mettre d’avant et c’est certain que je vais toujours être présent pour appuyer, défendre et faire avancer la cause des aînés. »

Facebook Twitter Reddit