Océanic > Comportements problématiques : la LHJMQ va prévenir et intervenir
Océanic

Comportements problématiques : la LHJMQ va prévenir et intervenir

Formations obligatoires et signature d’un code de conduite et d'éthique
La Directrice des services aux joueurs, Natacha Llorens, et le Commissaire, Gilles Courteau. (Capture d’écran)

Le Commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a profité de sa conférence de presse de lancement de la nouvelle saison pour annoncer une série de mesures visant à prévenir certains comportements problématiques. 

Le nouveau plan d’action vient compléter les divers programmes d’éducation et d’aide déjà offerts aux joueurs de 16 à 20 dans la ligue. Il comprend deux piliers principaux : la prévention et l’intervention.

Métal du Golfe_VF

Par exemple, les joueurs devront regarder une série de vidéos d’intégration, dont certains segments portent sur la prévention des inconduites sexuelles. Aussi, joueurs et personnel devront notamment participer à des ateliers portant sur les violences sexuelles et la notion de consentement. Trois webinaires supplémentaires seront également obligatoires au cours de la saison régulière. En plus de ces formations, les joueurs devront signer un code de conduite et un code d’éthique.

Comme la sensibilisation a ses limites, la LHJMQ travaillera davantage sur la prévention afin que les joueurs adoptent les comportements appropriés.

Procédure d’intervention

Le circuit est conscient que le manque de jugement peut exister si bien qu’il s’est doté de structures plus solides afin de répondre aux incidents d’agressions ou de violences qui peuvent survenir. 

Dans un premier temps, la ligue encouragera les présumées victimes à porter plainte à la police. Pour celles qui ne voudront pas passer par le processus judiciaire, il sera possible de se tourner vers un comité indépendant externe composé de spécialistes mis en place par la ligue. Un des membres du comité recevra la plainte et un processus d’enquête interne sera déclenché.

Enfin, si une présumée victime ne veut ni porter plainte à la police ni passer par le comité indépendant, la Directrice des services aux joueurs, Natacha Llorens, sera le point de contact à la ligue. Elle fera par la suite le point avec le commissaire et les avocats de la ligue pour assurer un suivi serré du dossier et une enquête sera mise sur pied. 

Suspension automatique

Le Commissaire a précisé qu’une suspension indéfinie automatique sera imposée aux joueurs visés par une plainte à la police. Dans les deux autres niveaux d’intervention (comité indépendant ou Directrice des services aux joueurs), une enquête interne déterminera si des sanctions doivent être appliquées. 

La LHJMQ a également mis en place une adresse courriel dédiée aux plaintes (soutienauxvictimes@lhjmq.qc.ca) qui est à la disposition des victimes, tout comme la ligne 1-877-650-3555qui leur permettra de communiquer avec la ligue.

Facebook Twitter Reddit