Actualités > Un nombre record d’étudiants étrangers
Actualités

Un nombre record d’étudiants étrangers

Des étudiants de l’UQAR en conversation dans la cafétéria de l’établissement. (Photo Pierre Michaud archives)

L’Université du Québec à Rimouski accueille un nombre record de 650 étudiants provenant de l’étranger. Il s’agit d’une hausse de 10 % comparativement à l’année passée.

Une grande majorité de ces étudiants proviennent de la France, mais également de plusieurs pays comme le Sénégal, le Maroc, la Guinée, le Cameroun, l’Algérie, Haïti, la Tunisie, la Côte-d’Ivoire, la Belgique de même que l’Italie, la Suisse et la Chine.

Métal du Golfe_VF

« L’attractivité de l’UQAR dépasse nos frontières, ce qui témoigne d’une reconnaissance de la qualité de nos programmes, mais également de nos efforts de recrutement sur la scène internationale. L’Université est donc un acteur clé pour faire découvrir la culture québécoise à un nombre grandissant d’étudiantes et d’étudiants. Leur venue constitue en outre une bonne nouvelle dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.  Il est démontré que plusieurs choisissent de rester au Québec, et dans nos régions, à la suite de l’obtention de leur diplôme », indique le recteur François Deschênes.

Hausse des nouvelles inscriptions

En date du 16 septembre, 6710 étudiants étaient inscrits à l’UQAR, soit une stabilité par rapport à 2021. Près de 5190 d’entre elles et d’entre eux poursuivent leurs études dans un programme de premier cycle et plus de 1520 dans un programme de cycles supérieurs. Le nombre de nouvelles inscriptions est quant à lui en hausse de 2,3 %, ce qui représente 2221 étudiantes et étudiants.

L’Université du Québec à Rimouski. (Photo courtoisie UQAR)

Par ailleurs, le nombre d’étudiants qui suivent des formations hors des campus de Lévis et de Rimouski a connu une hausse de 1,2 %. Près de 1400 sont inscrits à l’un des centres de formation de l’UQAR au Bas-Saint-Laurent, en Chaudière-Appalaches, en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine, en Haute-Côte-Nord ou encore à l’une de nos formations habituellement offertes à distance.

« La stabilité de notre effectif étudiant est une bonne nouvelle dans un contexte où le marché du travail a tendance à attirer les jeunes dès la fin de leurs études secondaires et collégiales. Il importe que collectivement nous continuions à les inciter à fréquenter l’université. Par ailleurs, notre présence de plus en plus grande sur le vaste territoire de l’Est-du-Québec assure une meilleure accessibilité aux études universitaires, ce qui favorise la rétention d’une main-d’œuvre qualifiée tout en offrant la possibilité de suivre une formation aux personnes qui souhaitent faire progresser leur carrière en maintenant leur lien d’emploi », estime le recteur Deschênes.

Facebook Twitter Reddit