Actualités > Québec 2022 > « Je n’ai jamais abandonné mes convictions »
Québec 2022

« Je n’ai jamais abandonné mes convictions »

Victoire sans équivoque de Pascal Bérubé
Pascal Bérubé, chaleureusement applaudi par ses partisans. (Photo: Journallesoir.ca, Olivier Therriault)

MATANE | Pascal Bérubé se retrouve maintenant isolé à l’Assemblée nationale. Tout en célébrant son 6e mandat obtenu lundi dans Matane-Matapédia, le vétéran politicien veut laisser tomber la poussière avant de commenter l’avenir du Parti Québécois.

« Vous aurez quatre ans pour faire vos analyses », a-t-il sèchement lancé aux journalistes présents au Club Les Amis de La Matanie.

Or, contrairement à 2018 où neuf autres collègues prenaient place à ses côtés, monsieur Bérubé défendra une formation péquiste littéralement écorchée par le scrutin de lundi. Le PQ pourra au moins compter sur la présence du chef Paul Saint-Pierre-Plamondon à l’Assemblée nationale. Dans l’Est-du-Québec, seul Joël Arsenault des Îles-de-la-Madeleine a résisté à la vague caquiste.

«Je me suis présenté pour être un député. Je n’ai pas postulé [pour] un poste de ministre, je n’ai pas postulé [pour] un poste de chef. Je n’ai jamais abandonné mes convictions. Je n’ai jamais plié vers les modes. J’ai voulu être le meilleur député possible pour ma circonscription. Il y a un contexte national, mais ce n’est pas ce soir (lundi) qu’on fera les analyses là-dessus », indique-t-il.

Près de son record de 2018

Malgré la déconfiture du Parti québécois, Pascal Bérubé obtient tout de même un sixième mandat comme député de Matane-Matapédia. À 22 h 15, après 156 boîtes dépouillées, le député sortant s’approchait de son record de 2018 où il avait récolté 70% des votes exprimés.

« J’ai envie de me retrouver avec les gens de chez nous. Ils sont encore très nombreux à appuyer un député qui aime ses concitoyens profondément et qui néglige aucun effort. C’est un immense privilège de retourner à l’Assemblée nationale. Je serai à la hauteur de cette confiance», indique monsieur Bérubé, fier d’avoir gagné la majorité des voix dans les 45 municipalités de la circonscription.

Au moment de la publication du texte, le caquiste Jean-Sébastien Barriault se destinait vers la deuxième place du scrutin avec 17% des suffrages. Le conservateur Alexandre Leblanc pourrait célébrer une victoire morale avec sa troisième place devant la solidaire Marie-Phare Boucher. Même si la circonscription a déjà été dans le giron libéral, Harley Lounsbury peinait à récolter plus de 500 votes.

Facebook Twitter Reddit