Actualités > Économie > [En vidéo] Rimouski s’en occupe désormais
Économie

[En vidéo] Rimouski s’en occupe désormais

Le Cégep lui cède la gestion de ses espaces de stationnement
La première partie du grand stationnement du Cégep de Rimouski. (Photo: Journallesoir.ca, Pierre Michaud)

La Ville de Rimouski devient le gestionnaire du stationnement du Cégep de Rimouski, ce qui cause un certain mécontentement au sein de l’établissement.

Cette entente est confirmée par le maire, Guy Caron, lorsque questionné au sujet du point 9.1 de l’ordre du jour de l’assemblée ordinaire du conseil municipal, hier soir. Cet item mentionnait « Entente- contrôle du stationnement au Cégep de Rimouski et à l’Institut maritime du Québec- Collège de Rimouski ».

Rappelons que la Ville a mis en place l’an dernier un nouveau système de gestion des principaux espaces de stationnement municipaux du centre-ville.

Pas très heureux

Un employé du Cégep de Rimouski désireux d’alerter la population a joint la rédaction, ce matin, ne lui étant pas du tout favorable et déplorant un certain manque de transparence du Collège.

« On n’a jamais été informé de cette démarche et de nombreuses questions se posent : les tarifs vont-ils demeurer les mêmes? Allons-nous devoir tolérer une situation où des locataires d’espaces de stationnement à long terme auront la priorité sur les étudiants, les employés et les enseignants? La vignette de stationnement du Collège est de 215 $ par session… allons-nous assister à une hausse fulgurante des tarifs? », s’interroge cet enseignant.

La première partie du grand stationnement du Cégep de Rimouski. (Photo: Journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le maire confirme

« C’est fort simple : la technologie que le Cégep utilisait pour la gestion de son stationnement de la rue de l’Évêché avait un certain âge. Au lieu d’avoir à faire les investissements pour mettre tout ça à jour, comme la Ville l’est déjà avec une application, des horodateurs intelligents et une nouvelle façon de gérer les espaces, le Collège a plutôt décidé de céder à la Ville la gestion de ses stationnements. Les espaces appartiennent encore au Cégep. On parle des stationnements du Cégep et de l’Institut maritime qui leur appartiennent toujours, mais dont la supervision se fait à travers le système de la Ville de Rimouski », confirme Guy Caron.

Une autre partie de ce grand stationnement. (Photo: Journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Obligations

« Nous, on s’occupe uniquement du respect des règles des stationnements, mais pour les règles plus spécifiques, la reddition de comptes, par exemple, se fait par l’institution vis-à-vis le gouvernement provincial. Nous occuperons à peu de choses près le rôle d’un sous-traitant, puisque nous avons déjà les équipements nécessaires », ajoute monsieur Caron.

Par ailleurs, le Service des communications de la Ville explique : « l’entente avec le Cégep entre en vigueur à l’adoption. Cependant, le contrôle du stationnement se fera avec notre technologie d’horodateurs par plaque d’immatriculation qui sera implantée dans les prochains mois, au Cégep. Nous travaillons avec le fournisseur sur l’échéancier en ce moment. »

Mais qu’est-ce que la Ville a à y gagner?

« Ça donne un coup de main au Cégep. On l’a déjà fait pour l’Hôpital avec un système précédent. Ce n’est rien de massif. Cela ne coûte rien à la Ville. Les dépenses de gestion, le Collège les assume. La seule alternative serait de dire au Cégep qu’on refuse de l’aider et ça le forcerait à aller investir dans du stationnement, qui n’est pas la mission centrale de l’établissement », répond le maire.

Uniformiser

Du côté du Cégep, la réponse sur la position du Collège provient de Marie-Josée Proulx, directrice des ressources financières, matérielles et informationnelles.

 « Le Collège souhaite préciser que pour les utilisateurs, le seul changement à venir est le contrôle de ses espaces de stationnement. Celui-ci sera désormais assuré par la Ville de Rimouski, comme c’est déjà le cas pour le stationnement de l’IMQ. L’objectif étant d’uniformiser la gestion des stationnements de nos deux établissements. Le Collège demeure propriétaire de ses espaces de stationnement », déclare-t-elle.

Il n’a pas été possible à ce stade-ci d’apprendre la date de mise en application de l’entente.

Facebook Twitter Reddit