Actualités > Politique > Maïté Blanchette Vézina marque l’histoire
Politique

Maïté Blanchette Vézina marque l’histoire

Elle devient ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre régionale
Maïté Blanchette Vézina lors de son assermentation de députée. (Photo: capture d’écran Facebook)

La députée de Rimouski élue le 3 octobre dernier, Maïté Blanchette Vézina, a été nommée ministre des Ressources naturelles et des forêts, cet après-midi, à l’Assemblée nationale.

L’ex-mairesse de Sainte-Luce hérite aussi de responsabilités régionales importantes, puisqu’elle devient également ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et ministre responsable de la Gaspésie et des îles.

Métal du Golfe_VF

Moment historique

Une précision s’impose. Une information ambigüe du site de l’Assemblée nationale du Québec nous avait fait conclure, hier, que le dernier ou la dernière ministre du comté de Rimouski avait été Solange Charest, députée péquiste de 1994 à 2003.

C’était partiellement vrai puisque madame Charest a été secrétaire d’État à la Recherche, à la Science et à la Technologie du 30 janvier 2002 au 29 avril 2003, une fonction quasi ministérielle dans l’échelle de l’époque. Le titulaire de ce poste, lequel n’existe plus officiellement, siégeait au conseil des ministres lorsque des dossiers le concernant étaient à l’ordre du jour.

Mais en réalité, Alain Marcoux (1976-1985) a été le dernier « vrai » ministre du comté de Rimouski. Il a entre autres assumé le portefeuille du ministère des Affaires municipales.

Maïté Blanchette Vézina vit donc un moment historique, car elle devient du même coup la première députée à être nommée ministre de l’histoire de Rimouski au niveau provincial.

« Du pain sur la planche »

La réaction du maire de Rimouski, Guy Caron, reflète une certaine surprise, surtout quant à l’ampleur de la tâche qui attend la ministre Blanchette Vézina. « Elle aura du pain sur planche! Ce sera beaucoup de responsabilités. Heureusement, sa fonction de ministre des Ressources naturelles et des Forêts est des plus pertinentes pour le Bas-Saint-Laurent, pas seulement pour Rimouski, mais avec toute la région. »

De gros dossiers l’attendent

« Il y aura de grands défis pour elle. Comme ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Iles de la Madeleine, on a l’intention de bien travailler avec elle pour divers dossiers, entre autres, la question de l’habitation et du logement, la recherche maritime, la zone d’innovation dont on parle beaucoup; le projet de la salle d’hémodynamie à l’hôpital de Rimouski, etc. Le fait qu’elle soit au cabinet avec les ministres devrait nous permettre de voir ces enjeux discutés autour de la table du conseil des ministres. On espère qu’il y aura des conséquences positives pour Rimouski », déclare monsieur Caron.

Le maire Guy Caron (Photo: Ville de Rimouski)

Suspense

On peut dire que le premier ministre a fait durer le suspense. Maïté Blanchette Vézina a été la 29e et avant dernière ministre présentée lors de la cérémonie d’assermentation qui avait commencé un peu après 14 h. Il était 15 h 20 lorsque la députée de Rimouski a prononcé le serment réservé aux ministres, tout juste après un autre des nombreux élus de la Coalition Avenir Québec qui sont de retour au conseil des ministres, Éric Caire :

« Je, Maïté Blanchette Vézina, déclare sous serment que je remplirai les devoirs de ma charge de ministre des Ressources naturelles et des forêts et de ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie et des Îles de la Madeleine, avec honnêteté et justice et que je ne ferai connaître sans y être dûment autorisée quoi que ce soit dont je n’aurais eu connaissance dans l’exercice de ma charge. »

La représentante de Rimouski a été chaleureusement applaudie par les invités et ses collègues députés de la CAQ.

Maïté Blanchette Vézina accède au conseil des ministres du gouvernement Legault. (Photo: Facebook-Maïté Blanchette Vézina députée)

Stabilité

Les commentateurs ont souligné que le premier ministre a fait preuve d’un doigté remarquable dans la composition de son conseil des ministres. Il a pratiquement conservé son conseil des ministres sortant et en a ajouté quelques-uns.

Tous les ministres influents sont de retour, dont plusieurs au poste qu’ils occupaient avant la dissolution du parlement, entre autres Éric Girard (Finances), Simon Jolin Barrette (de retour à la Justice), Geneviève Guilbault (qui passe toutefois de la Sécurité publique aux Transports), Sonia LeBel (qui demeure présidente du Conseil du Trésor), Christian Dubé (qui demeure à la Santé), Pierre Fitzgibbon (qui conserve l’Économie), Benoit Charrette (qui conserve l’Environnement) et Isabelle Charest (qui conserve les Sports, Loisirs, et Plein Air).

Plus en détails

Plus en détails, voici l’essentiel du communiqué diffusé par le Cabinet du premier ministre.

« Le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé aujourd’hui, la composition de son Conseil des ministres. Au total, 30 personnes ont été nommées, dont 14 femmes, ce qui place le Conseil en zone paritaire. Le premier ministre a notamment souligné que, pour une première fois dans l’histoire du Québec, une femme autochtone accède à un poste de ministre. »


La répartition des responsabilités au sein de ce Conseil des ministres est la suivante :

  • François Legault
  • Premier ministre
  • Geneviève Guilbault
  • Vice-première ministre
  • Ministre des Transports et de la Mobilité durable
  • Eric Girard
  • Ministre des Finances
  • Ministre responsable des Relations avec les Québécois d’expression anglaise
  • Sonia LeBel
  • Ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor
  • Christian Dubé
  • Ministre de la Santé
  • Christine Fréchette
  • Ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration
  • Pierre Fitzgibbon
  • Ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie
  • Ministre responsable du Développement économique régional
  • Ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
  • Pascale Déry
  • Ministre de l’Enseignement supérieur
  • Benoit Charette
  • Ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs
  • Ministre responsable de la région des Laurentides
  • Andrée Laforest
  • Ministre des Affaires municipales
  • Ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Simon Jolin-Barrette
  • Ministre de la Justice
  • Martine Biron
  • Ministre des Relations internationales et de la Francophonie
  • Ministre responsable de la Condition féminine
  • Bernard Drainville
  • Ministre de l’Éducation
  • Ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches
  • Caroline Proulx
  • Ministre du Tourisme
  • Ministre responsable de la région de Lanaudière
  • Mathieu Lacombe
  • Ministre de la Culture et des Communications
  • Ministre responsable de la Jeunesse
  • Ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région de l’Outaouais
  • Isabelle Charest
  • Ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air
  • Lionel Carmant
  • Ministre responsable des Services sociaux
  • Sonia Bélanger
  • Ministre déléguée à la Santé et aux Aînés
  • Jean-François Roberge
  • Ministre de la Langue française
  • Ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne
  • Ministre responsable des Institutions démocratiques
  • Ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Protection des renseignements personnels
  • Ministre responsable de la Laïcité
  • Chantal Rouleau
  • Ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire
  • François Bonnardel
  • Ministre de la Sécurité publique
  • Ministre responsable de la région de l’Estrie
  • Suzanne Roy
  • Ministre de la Famille
  • Ministre responsable de la région de la Montérégie
  • Éric Caire
  • Ministre de la Cybersécurité et du Numérique
  • Kateri Champagne Jourdain
  • Ministre de l‘Emploi
  • Ministre responsable de la région de la Côte-Nord
  • André Lamontagne
  • Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation
  • Ministre responsable de la région du Centre-du-Québec
  • France-Élaine Duranceau
  • Ministre responsable de l’Habitation
  • Maïté Blanchette Vézina
  • Ministre des Ressources naturelles et des Forêts
  • Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
  • Christopher Skeete
  • Ministre délégué à l’Économie
  • Ministre responsable de la Lutte contre le racisme
  • Ministre responsable de la région de Laval
  • Jonatan Julien
  • Ministre responsable des Infrastructures
  • Ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale
  • Jean Boulet
  • Ministre du Travail
  • Ministre responsable de la région de la Mauricie et de la région du Nord-du-Québec
  • Ian Lafrenière
  • Ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit

Création du Comité sur l’économie et la transition énergétique

Le premier ministre a également annoncé la création du Comité sur l’économie et la transition énergétique qu’il présidera lui-même. Ce comité va être composé des ministres de l’Économie, des Finances, de l’Environnement, des Relations avec les Premières Nations et les Inuit ainsi que de la présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu.

Conseil fort

 « Le 3 octobre 2022, les Québécoises et les Québécois nous ont donné un mandat clair : celui de continuer à travailler pour eux. Ce témoignage de confiance vient avec de très grandes responsabilités et je suis heureux de pouvoir compter un des conseils des ministres les plus forts de notre histoire. On va tout faire pour être au service du Québec. On va être votre gouvernement », a déclaré le premier ministre.

Facebook Twitter Reddit