Actualités > Mandat de grève pour les chauffeurs
Actualités

Mandat de grève pour les chauffeurs

Un ras-le-bol contre l’attitude patronale selon le syndicat
Selon le syndicat, les chauffeurs en ont ras-le-bol de l’attitude patronale concernant le renouvellement de leur convention collective. (Photo courtoisie)

Réunis en assemblée générale, les membres de l’Association des chauffeurs d’autobus scolaire Matanais Inc. ont donné à leurs comités de négociation et de mobilisation un mandat de grève à déclencher au moment jugé opportun.

Selon le syndicat affilié à la CSN, le vote unanime fait à scrutin secret est le reflet du ras-le-bol des chauffeurs face à l’attitude patronale concernant le renouvellement de leur convention collective échue depuis le 30 juin 2022.

Aucune rencontre de négociation n’a eu lieu depuis l’échéance. L’employeur prétexte toutes sortes de raisons pour excuser le fait de ne pas avoir négocié jusqu’à présent.

Pour l’exécutif syndical, la patience des membres est atteinte. Ils espèrent que le propriétaire de cette filiale de la compagnie de transport La Québécoise, Mathieu Gingras, se joigne à la table de négociation.

Comme des moins que rien

Le syndicat stipule que la répartitrice à Matane traite les chauffeurs comme des moins que rien. À titre d’exemple, elle refuse systématiquement toutes demandes de congé. Le syndicat est d’avis qu’il est normal qu’elle ait de la difficulté à embaucher, sa réputation la précède largement.

(Photo journallesoir.ca archives)

Quoiqu’il en soit, les premières rencontres de négociation sont prévues les 14 et 15 novembre prochain. Le syndicat est d’avis que des avancées significatives doivent avoir lieu à ce moment.

N’ayant toujours pas reçu de la part de la partie patronale une copie du contrat le liant au Centre de services scolaire des Monts-et-Marées, le syndicat a fait une demande en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Facebook Twitter Reddit