Actualités > Faits divers > La distraction au volant dans la mire
Faits divers

La distraction au volant dans la mire

Opération nationale concertée en fin de semaine
Un homme de 47 ans a été arrêté. Ce dernier a été rencontré par les enquêteurs, puis remis en liberté. (Photo courtoisie Sûreté du Québec)

Les services de police du Québec et les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) intensifieront leurs interventions et activités de sensibilisation du 11 au 17 novembre, dans le cadre de l’Opération nationale concertée (ONC) Distraction 2022.

« Ainsi, de nombreuses opérations policières se tiendront sur l’ensemble du territoire du Québec afin de conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la distraction au volant et d’intervenir auprès des conducteurs distraits. Qu’elle soit causée par l’utilisation d’un appareil électronique, par le port d’écouteurs, par un objet ou un animal qui obstrue ou gêne la conduite automobile ou par des préoccupations externes, la distraction prend plusieurs formes », précise un communiqué de la Sûreté du Québec.

Cause importante

La distraction au volant est l’une des principales causes de collisions mortelles ou avec blessés graves au Québec. Elle réduit l’attention et la concentration du conducteur et augmente les risques d’être impliqué dans une collision. Ce comportement problématique accroît aussi les risques de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière.

« Le déploiement de l’ONC Distraction 2022 se fera sur le thème « Au volant, pensez à conduire ». L’angle choisi vise à rappeler qu’au volant, il importe de rester concentré sur la route, car la conduite est une tâche complexe qui nécessite toute notre attention. Un conducteur distrait pourrait ne pas voir jusqu’à 50 % de l’information présente dans son environnement », ajoute la SQ.

La tête ailleurs

La SAAQ mène une nouvelle campagne de sensibilisation axée sur la distraction cognitive jusqu’au 4 décembre 2022. Par cette campagne, la SAAQ souhaite faire prendre conscience aux conducteurs qu’ils peuvent tous être touchés par la distraction au volant, car ses sources sont multiples, incluant la distraction cognitive.

« Lorsque notre tête est ailleurs, que nous sommes dans nos pensées, préoccupés, ou dérangés par quoi que ce soit, notre cerveau doit inévitablement éliminer des informations qui pourraient s’avérer essentielles à la conduite. Ainsi, lorsque nous sommes distraits, il est difficile, voire impossible, de réagir aussi vite à une situation imprévue », explique-t-on.

Météo

La fin de semaine s’annonce froide. De la pluie et des averses sont prévues par Environnement Canada pour aujourd’hui, samedi et dimanche, avec des températures de 3 et 4 degrés Celsius. Les premiers brins de neige sont à l’horizon pour lundi, à zéro degrés.

Ça commence à sentir la neige. Préparons-nous! (Photo: Facebook-SQ)
Facebook Twitter Reddit