Actualités > Justice > Quatre ans pour trafic de stupéfiants
Justice

Quatre ans pour trafic de stupéfiants

(Photo: Unsplash photos)

Kevin Lafrance, 37 ans, de Rivière-du-Loup, a été condamné à une peine de quatre ans de détention pour trafic de stupéfiants, vendredi, au palais de justice de Rivière-du-Loup.

La peine a été imposée à la suite des représentations sur sentence. Elle tient compte d’une détention préventive (avant l’imposition de la peine) de 527 jours. Il lui reste donc 933 jours à purger, lui qui était détenu depuis son arrestation le 3 décembre 2021. La détention préventive compte à 1,5 jour par jour purgé.

La peine comprend également une interdiction de posséder des armes pendant 10 ans et un prélèvement d’ADN pour analyse génétique.

Lafrance avait plaidé coupable avant la tenue de son procès, le 14 avril 2022.

Détention ordonnée

Si la remise en liberté sous conditions pendant le processus judiciaire est la norme, même pour des accusations graves, il arrive que la détention soit ordonnée lorsqu’un juge craint qu’un accusé ne respecte pas ses conditions ou que la société soit mise en danger par la remise en liberté d’un accusé. Le juge a refusé de remettre Lafrance en liberté au terme de son enquête caution tenue le 1er mars.

Deux perquisitions simultanées

Les policiers de la Sûreté du Québec de différents postes de MRC de la région du KRTB, en collaboration avec les enquêteurs du service des enquêtes sur les crimes majeurs et d’un maitre-chien, dans un autre effort en matière de lutte au trafic de stupéfiants, ont effectué deux perquisitions simultanées dans des résidences de Rivière-du-Loup et de Saint-Épiphane, le 3 décembre 2021.

Dans un premier temps, les policiers ont procédé à l’arrestation de Kevin Lafrance au moment où ce dernier se déplaçait à bord de son véhicule.

Bien infractionnel

Une perquisition s’en ait suivi à son domicile situé sur le chemin des Raymond à Rivière-du-Loup où les policiers ont découvert un peu plus de 4 000 comprimés de méthamphétamine, une certaine quantité de champignon magique, de l’argent comptant ainsi que divers objets servant au trafic de stupéfiants qui ont été saisis, incluant le véhicule dans lequel il prenait place qui a aussi été saisi en tant que bien infractionnel.

L’individu a comparu dès le lendemain devant le tribunal afin de répondre à différents chefs d’accusation en matière de possession ou de trafic de stupéfiants ainsi que pour bris de probation.

Autre perquisition à Saint-Épiphane

Au même moment, une autre perquisition avait lieu sur la rue Bernier à Saint-Épiphane où cette fois les policiers ont découvert une petite quantité de méthamphétamine et de cigarettes de contrebande qui ont été saisies.

 « Le résident des lieux, un homme de 53 ans, a été arrêté par les policiers, mais il a été remis en liberté un peu plus tard en attendant son retour devant le tribunal. Ce dernier fait aussi face à différents chefs d’accusation en matière de possession ou de trafic de stupéfiants », rapportait le sergent de la Sûreté du Québec (SQ), Claude Doiron, au moment des opérations.

Suivez les affaires judiciaires sur le Journal Le Soir.

Facebook Twitter Reddit