Sports > Le Marathon de Rimouski relancé
Sports

Le Marathon de Rimouski relancé

Après trois présentations annulées
Le Marathon de Rimouski sera de retour le 10 septembre 2023 après trois ans d’absence (Photo Facebook-Marathon de Rimouski)

Le Marathon de Rimouski reprend vie après trois années d’absence, alors que le décompte s’amorce en vue de la 19e présentation le 10 septembre 2023.

Le coordonnateur et président du conseil d’administration du Marathon, Sébastien Bolduc, confirme au Journal Le Soir, dans une entrevue exclusive, que le retour de l’événement est maintenant assuré et se déroulera dans des conditions semblables à ce que l’on ait connu jusqu’à l’édition 2019.

« Après trois ans, c’est le temps qu’on revienne. En 2020, c’était impossible en raison de la crise sanitaire. En 2021, il y a avait des mesures sanitaires qu’on ne pouvait pas appliquer. En 2022, la raison est qu’il y a eu des problèmes avec différents fournisseurs. On ne voyait pas comment on aurait pu arriver revenir avec des coûts et une qualité de service comparables. Nous sommes donc de retour maintenant avec un événement qui présentera une qualité semblable aux dernières présentations qui ont eu lieu », confirme monsieur Bolduc.

Événement de qualité

« À ce stade-ci, on commence les préparatifs. Donc, on peut difficilement tout annoncer parce que tout n’est pas réglé, mais dans le fond, l’important pour nous c’est que la réputation demeure et soit à la hauteur, voulant que nous proposions un événement chaleureux, de qualité avec beaucoup de services. Que nous offrons un événement agréable et intéressant autant pour les coureurs chevronnés que pour les familles; tant pour ceux qui courent 42 km que pour ceux qui courent un kilomètre. Mais les coûts seront peut-être un peu plus élevés cette année », ajoute celui qui est aussi connu comme conseiller municipal du district numéro un.

Sébastien Bolduc, coordonnateur du Marathon de Rimouski. (Photo: Pierre Michaud-archives)

Champions en titre

Le Marathon de Rimouski présente un événement qui a toutes ces qualités, mais aussi, son volet compétitif attire de plus en plus l’élite. En 2019, le grand gagnant a été l’Ontarien David Mutai en 2 heures, 29 minutes et 16 secondes. C’est le vainqueur du Marathon de Québec. Chez les dames, Salomé Nyiararukundo, du Rwanda, est la championne en titre avec un chrono de trois heures, 14 minutes et 16 secondes. Elle avait inscrit un record.

On attend entre 2 500 et 3 500 participants. Le Marathon n’est qu’une des épreuves au programme. Des courses sur des distances plus courtes demeureront accessibles.

Anniversaire

C’est cette année le 20e anniversaire du Marathon, bien que l’événement de 2023 en sera à sa 19reprise. La période d’inscription démarrera en janvier. L’organisation préférait reporter que de présenter un événement qui n’aura pas été à la hauteur des attentes.

« Il y a eu beaucoup d’incertitude, mais c’est un bel événement qui devait revenir. Pour vous donner une idée des difficultés qui se présentaient à nous pour cette année, on doit effectuer une première commande des chandails qu’on offre à nos participants. Puis, en août, quand on est plus certain du nombre de participants, on effectuait une seconde commande afin de pouvoir satisfaire tout le monde. Ça nous assurait notamment d’avoir les bonnes tailles et les quantités exactes dans une commande qui arrivait dans les cinq jours. En 2022, les délais des fournisseurs ont explosé. On nous demandait la commande finale en juin, sans possibilité de changement. »

Premiers soins

« Avec des centaines de chandails en trop en raison d’une commande imprécise, on pourrait se retrouver aisément avec des milliers de dollars de manque à gagner. Je vous donne un autre exemple : organiser le service de santé pour les premiers soins s’avère complexe. Il y a sept points de ravitaillement le long du parcours et à chaque point de ravitaillement, il y a un service de premiers soins avec défibrillateur et nous avons aussi une clinique médicale. Dans les dernières années, il y avait un organisme qui s’occupait d’événements comme le marathon, mais il a fermé ses portes. C’est un bon exemple des défis, car il faut trouver une trentaine d’intervenants médicaux. C’était trop compliqué pour cette année, mais là nous avons le temps de trouver des solutions », explique aussi monsieur Bolduc.

Le fait d’avoir dû passer trois éditions du Marathon complique aussi, entre autres, la planification des coûts, qui est plus difficile à établir après une période d’absence de cette importance.

« La situation est différente sur de nombreux plans, mais elle est plus prévisible que l’année dernière », constate Sébastien Bolduc.

Retombées

Le Marathon de Rimouski suscite la mobilisation de quelque 200 bénévoles et entraîne des retombées économiques d’environ 800 000 $. De ce montant, plus de 10 000 $ sont habituellement remis à des œuvres humanitaires qui fournissent quelques travailleurs. Le budget est de quelque 200 000 $.

Facebook Twitter Reddit