Actualités > Politique > Mont-Joli mise sur la qualité de vie
Politique

Mont-Joli mise sur la qualité de vie

Grande entrevue de fin d’année avec le maire Soucy
2022 a vu l’Amphithéâtre Desjardins accueillir ses premiers spectacles. Le maire de Mont-Joli, Martin Soucy, pose ici devant l’édifice, en compagnie du directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de Mont-Joli, Roch Nadeau. (Photo: courtoisie)

Le conseil municipal de Mont-Joli entend consolider la place de pôle régional qu’elle occupe et son attractivité en investissant sur la qualité de vie de ses citoyens.

C’est ce qui ressort notamment d’une grande entrevue de fin d’année avec le maire de Mont-Joli, Martion Soucy, alors que la capitale de La Mitis s’avère de plus en plus une alternative très intéressante pour quiconque veut s’installer en région. Et abordable financièrement avec seulement 3,8% de hausse moyenne de son  compte de taxes pour 2023. La valeur moyenne des résidences est établie à 147 000 $. L’article est présenté sous forme de questions-réponses.

Métal du Golfe_VF

En équipe

Journal Le Soir : De quelle réalisation de 2022 êtes-vous le plus fier?

Martin Soucy : « Ma plus grande fierté, c’est la manière dont nous sommes capables d’êtes efficaces en travaillant en équipe, au sein du conseil municipal et avec l’équipe municipale. L’année 2022 a été très occupée en matière d’investissements et en matière de lancements. On a pu assister au premier spectacle présenté de notre nouvel Amphithéâtre Desjardins, avec Marc Dupré. »

« Nous y avons aussi accueilli Les Trois Accords. En matière de voirie, nous avons lancé un programme spécial pour la mise aux normes des installations septiques. Nous avons pu procurer une cure de rajeunissement au parc Richelieu, entre autres en installant des jeux d’eau qui sont très populaires. C’est le premier volet d’un projet de 1,2 M$ (dont 750 000 $ par la Ville). C’est difficile pour un maire de faire un choix, parce qu’on est fier de tout ce qu’on fait. »

Martin Soucy (Photo: archives)

Autoroute 20

JLS : Mis à part ces réalisations, que retenez-vous de 2022?

MS : « 2022 a été marquée à la Ville de Mont-Joli par l’arrivée de deux nouveaux cadres, Roch Nadeau aux Loisirs et Philippe Mallet aux Travaux publics. Ce sont deux postes majeurs. Ils occupent à eux deux 60% du budget municipal! En général, comme élu municipal d’une région, je constate qu’on a encore beaucoup de travail à faire pour la développer, notre région. Le maire de Trois-Pistoles ne partage peut-être pas l’opinion des autres élus, mais l’autoroute 20 demeure un enjeu très important pour notre région et son développement. »

Projets reportés

JLS : Avez-vous de grands projets pour 2023?

MS : « En raison de la prudence dont il a fallu faire preuve dans la préparation du budget, la plupart des grands projets de 2023 sont reportés à 2024. Toutefois, il y aura quand même des investissements de 8 M$ dans des infrastructures. On refait certaines rues, comme Ménard, Villeneuve et l’avenue Benoît-Quimper. On va investir dans certains de nos espaces verts, entre autres avec du mobilier urbain. On pense au parc du ruisseau Lebrun qui a été fermé depuis la pandémie. »

« On va rouvrir ce parc avec une pataugeoire, mais aussi avec des jeux d’eau et un bloc sanitaire (NDLR : c’est une partie du projet mentionné précédemment). Et il y a plein d’autres investissements qui seront réalisés, bien que ce ne soit pas la grosse année du plan triennal des investissements (PTI). On s’est aussi gardé une marge de manœuvre pour continuer de bien entretenir nos installations et nos infrastructures. »

Sécurité routière

JLS : Est-ce qu’il y a, comme à Rimouski, des préoccupations en lien avec la sécurité routière, à Mont-Joli?

MS : « La révision des vitesses à la baisse (à 40 km/h, notamment), chez nous, c’est déjà fait depuis un certain temps. Nous allons tout de même poser quelques gestes pour améliorer notamment la sécurité des piétons. Au carrefour giratoire près de l’autoroute 20, nous allons aménager un trottoir qui va relier ce secteur commercial au boulevard Jacques-Cartier Nord. »

Relations entre élus

JLS : Comment évaluez-vous la qualité de vos relations avec les autres membres du conseil et avec les autres élus régionaux?

MS : « Pour commencer, celui qui vous parle est aussi vice-président de le Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL). Je suis également membre du conseil d’administration du comité des villes de centralité à l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Je m’implique un eu partout, parce que je trouve que c’est important pour le rayonnement de Mont-Joli. On parle de chez nous tant qu’on le peut et on essaie d’attirer des familles et de nouveaux arrivants dans notre beau milieu de vie. »

Nouvelle année

JLS : Avez-vous un souhait à émettre pour 2023?

MS : « Je souhaite que l’impact et l’incertitude économiques n’aient pas des impacts trop importants sur nos concitoyens les plus vulnérables. Je souhaite que comme ville, on puisse passer à travers 2023 et commencer 2024 dans un contexte économique plus favorable qui nous permettra de réaliser des projets pour nos citoyens. Souhaitons-nous que 2023 ne soit pas trop dur sur le portefeuille! »

Facebook Twitter Reddit