Océanic > La séquence victorieuse prend fin 
Océanic

La séquence victorieuse prend fin 

[VIDÉO] L’Océanic s’incline en tirs de barrage face aux Voltigeurs
Jérémy Lapointe devant le gardien Patrik Hamrla (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Les Voltigeurs sont venus gâter le party du Jour de l’An, samedi, quand ils ont disposé de l’Océanic par la marque de 5-4, en tirs de barrage, en présence de 3 770 spectateurs, la meilleure foule de la saison au Colisée Financière Sun Life. 

C’est Tyler Peddle qui a le but décisif lors de la sixième ronde de la fusillade. La séquence victorieuse de l’Océanic s’arrête donc à huit. L’équipe récolte tout de même un point de classement bien mérité pour conclure l’année 2022. 

ADAUQAR

« On a le droit d’être déçu, mais pas de ne pas être content de ce qu’on a vu ce soir. Juste la chance de Maël St-Denis en troisième période, ça valait le prix d’entrée. Mercer (Riley) a fait un superbe arrêt. Il faut lui donner crédit », a résumé Serge Beausoleil en référence à cet arrêt miraculeux de la mitaine. 

L’entraineur-chef avait peu à redire de la performance des siens. « Le premier trio (Mathieu-Fillion-Dumoulin) a livré la marchandise, Luka Verreault a joué un très fort match aussi. Je suis content de mes vétérans ce soir », a-t-il poursuivi.

Quatre buts en première

William Dumoulin (90) a inscrit deux buts en première période. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Il y a eu beaucoup d’action en première période avec notamment quatre buts, deux de chaque côté. William Dumoulin a les deux filets des locaux, la réplique venant de Tristan Roy et Lukas Landry. Ce dernier a dû quitter le match lorsque blessé après avoir été frappé solidement par Mathis Gauthier qui a écopé d’une majeure pour avoir donné du genou. Sur la même séquence, Drew Elliott a aussi été invité à prendre sa douche pour avoir été agresseur en voulant défendre son coéquipier. 

Drew Elliott a été expulsé sur cette séquence pour avoir été agresseur. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

L’Océanic a ajouté deux buts dans une deuxième période tout aussi enlevante. Jacob Mathieu et Luka Verreault, sur de très belles feintes devant le gardien, ont marqué. Mais les Voltigeurs ont aussi inscrit deux buts, ceux de Xavier Fortin et Jérémy Lapointe si bien que c’était 4-4 après 40 minutes de jeu.

Les deux équipes ont joué plus prudemment en troisième et on s’est retrouvé en prolongation, puis en tirs de barrage.

À son troisième match en quatre jours, Patrik Hamrla a repoussé 26 lancers. À l’autre bout, Riley Mercer a plusieurs gros arrêts sur les 42 tirs en sa direction. 

Aguilar

Serge Beausoleil a été questionné sur son grand défenseur de 18 ans, Mathis Aguilar qui a joué un très fort match. « Il mérite une solide mention ce soir. Il nous donne du hockey solide avec, de plus en plus, du bon hockey offensivement. »

Nouvel An

Interrogé sur ce que l’on pouvait lui souhaiter ainsi qu’à son équipe à quelques heures de la nouvelle année, Beausoleil a pensé aux amateurs de hockey.

« De continuer à avoir des partisans comme ceux qu’on a ici à Rimouski. C’était la meilleure foule et, bon an mal an ces dernières années, on a fait le virage et nos partisans demeurent derrière nous. Encore ce soir, on les a sentis, ils nous ont soulevés. Je leur dis merci et je leur souhaite un très beau Jour de l’An et une bonne année », a dit l’homme de hockey de l’Océanic.

En bref

Deux anciens de l’Océanic, Julien Desrosiers et Éric Bélanger, derrière le banc des Voltigeurs. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Aucun changement dans l’alignement de l’Océanic alors que Quinn Kennedy, Cory MacGillivray et Spencer Gill ont été laissés de côté… L’entraineur adjoint des VoltigeursJulien Desrosiers, est un ancien porte-couleurs de l’Océanic. Il est originaire de Saint-Anaclet. L’entraineur-chef est Éric Bélanger, lui aussi un ancien de l’Océanic… La formation rimouskoise disputera son prochain match mardi avec Chicoutimi comme visiteur…  

Facebook Twitter Reddit