Journal Le Soir
Actualités > Riki Bloc reçoit le soutien de Québec
Actualités

Riki Bloc reçoit le soutien de Québec

Une contribution de 100 000 $ octroyée pour l'achat et la restructuration du bâtiment
L’ancienne église de Saint-Yves. (Photo courtoisie)

La coopérative Riki Bloc reçoit l’appui de Québec afin de faire l’acquisition de l’église Saint-Yves pour y aménager un centre d’escalade et multifonctionnel.

La ministre régionale du Bas-Saint-Laurent et députée de Rimouski, Maïté Blanchette-Vézina, a confirmé avant Noël une contribution de 100 000 $ pour financer le projet. Cette somme provient du Fonds régions et ruralité du gouvernement provincial.

Après six années d’opération, la Coop Riki Bloc souhaite acheter le bâtiment pour offrir, dans un premier temps, un espace d’escalade à l’intérieur de ses murs. Sa superficie serait trois fois plus importante que dans ses installations actuelles de l’avenue Belzile.

En plus de l’escalade, les adeptes profiteraient d’un espace café, d’une boutique et d’une centrale de location d’équipement de montagne.

Riki Bloc compte aujourd’hui plus de 1 350 membres. (Photo courtoisie RikiBloc)

Le sous-sol de l’église, qui comprend une grande salle avec une scène et des locaux pouvant accueillir des bureaux ou du rangement, pourrait accueillir des locataires offrant des services connexes ou complémentaires.

Bâtiment idéal

« Pour la Coopérative, il s’agit du bâtiment idéal. L’espace disponible au rez-de-chaussée pour des murs d’escalade lui permettra de poursuivre le développement de ses services, notamment en ajoutant un volet sport-études et en intégrant le circuit de compétition provincial. La hauteur sous toiture de 12 mètres permettra ultérieurement l’installation de murs d’escalade de voie. L’église est notamment équipée d’un monte-personnes pour l’accès des personnes à mobilité réduite ainsi que de vestiaires et de douches. La surface de terrain disponible permet quant à elle d’envisager l’installation d’infrastructures extérieures, comme des murs de bloc, une tour de voie et une tour d’escalade de glace », résume un communiqué de l’organisation.

Selon la Coopérative, son projet jouit déjà d’un fort appui du milieu rimouskois.

« Plusieurs subventions et partenariats permettront de compléter le financement du projet dont une très généreuse contribution de la Caisse Desjardins de Rimouski via le Fonds d’Aide au Développement du Milieu ainsi qu’une contribution de Loisir et Sport Bas-Saint-Laurent et de son réseau provincial pour la mise en place d’une centrale de location d’équipement à coût modique. »

La salle du sous-sol offre des possibilités intéressantes. (Photo courtoisie)

Financement participatif

Le projet a également été retenu pour une bourse d’honneur du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Un financement participatif doit être lancé, prochainement, grâce à la plateforme de La Ruche.

« On est persuadés de l’avenir de l’escalade dans une ville comme Rimouski, qui jouit de la proximité de nombreuses falaises et d’une communauté de pratiquants déjà bien établie. C’est un projet qui rejoindra avant tout la population locale mais qui renforcera aussi la notoriété de l’escalade au Bas-Saint-Laurent, en y attirant une clientèle touristique », explique Jean-François Beaudoin, président de la Coopérative.

La Coopérative dit souhaiter participer à animer le quartier de Rimouski-Est et y attirer une nouvelle clientèle.

« On veut que le bâtiment vive et devienne le lieu par excellence pour s’initier à ce magnifique sport, progresser et renforcer les liens de la communauté. En plus des activités régulières, plusieurs évènements viendront dynamiser les lieux durant l’année », ajoute François Genin, directeur général de la coopérative.

Le Riki Bloc compte aujourd’hui plus de 1 350 membres. Au Québec, on compte à ce jour plus de 40 centres d’escalade dont la majorité ont ouvert ces six dernières années. Au moins sept de ces centres sont implantés dans des églises. Le projet porté par la coopérative Riki Bloc constituera le premier projet d’escalade d’envergure dans l’Est du Québec.

Facebook Twitter Reddit