Actualités > Politique > Un regroupement qui ne passe pas
Politique

Un regroupement qui ne passe pas

Parmi les barrières envisagées, le partage des revenus du parc éolien Nicolas-Riou
Le préfet de la MRC Les Basques, Bertin Denis. (Photo journallesoir.ca- Alexandre D’Astous)

La MRC Les Basques remet en question un éventuel regroupement de la municipalité de Saint-Guy, située dans Les Basques et de Lac-des-Aigles, au Témiscouata.

« Même si le ministère des Affaires municipales estime qu’il n’y a pas de problème à regrouper des municipalités de deux MRC différentes, nous sommes contre. Nous participons au processus en fournissant les ententes touchant la municipalité de Saint-Guy. Nous pensons que l’étude ne sera pas positive, mais si le processus va de l’avant, nous aurons la possibilité de faire valoir notre opposition et nous le ferons », commente le préfet de la MRC Les Basques, Bertin Denis.

Parmi les barrières envisagées, il y a le partage des revenus du parc éolien Nicolas-Riou piloté par la MRC Les Basques.

« Je ne suis pas certain que les municipalités vont être enchantées d’envoyer une partie des revenus au Témiscouata », lance M. Denis.

L’étude se poursuit

Au ministère des Affaires municipales, on mentionne que l’étude est toujours en cours.

La municipalité de Lac-des-Aigles (Photo municipalité de Lac-des-Aigles)

« La réalisation de l’étude sur les implications d’un regroupement est en cours. Le ministère offre une assistance technique aux municipalités dans le cadre de la réalisation de leur étude sur les opportunités d’un regroupement », indique le relationniste de presse, Sébastien Gariépy, qui rappelle que cette démarche est une initiative des municipalités impliquées et qu’il leur appartient d’en déterminer les modalités de réalisation.

L’étude a pour objectif principal de fournir aux autorités municipales un cadre pour évaluer l’opportunité de procéder au regroupement.

Une démarche volontaire

« Dans tous les cas, le regroupement municipal est une démarche volontaire et consensuelle, et il appartient aux municipalités impliquées de déterminer la meilleure façon de procéder, selon le contexte dans lequel elles évoluent, en vue de la présentation d’une demande commune au gouvernement », précise M. Gariépy.

Le bureau municipal de Saint-Guy. (Photo journallesoir.ca- Alexandre D’Astous)

Selon les données du recensement de 2021, Saint-Guy comptait 76 habitants et Lac-des-Aigles en avait 495.

Facebook Twitter Reddit