Actualités > Société > Le comité passe à la vitesse supérieure
Société

Le comité passe à la vitesse supérieure

Pour la valorisation de l’église de Trois-Pistoles
L’église de Trois-Pistoles, avec ses clochers caractéristique aux allures orthodoxes. (Photo: courtoisie)

Actif depuis plus de trois ans, le comité de coordination pour la valorisation de l’église Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles passe à la vitesse supérieure.

Même si l’échéancier original de planification du projet a été bousculé depuis mars 2020, le comité prévoit le mener à terme d’ici 30 mois.

Campagne majeure de financement

Au cours des prochains mois, une collecte de fonds populaire et une campagne majeure de financement seront entreprises en parallèle, d’abord pour garantir les fonds initiaux requis pour finaliser la restauration de l’église de Trois-Pistoles puis procéder à sa mise en lumière architecturale extérieure permanente et, enfin, compléter la conceptualisation, la scénarisation, la direction artistique et technique, la mise en scène et la promotion du concept de spectacle multimédia immersif.

L’objectif est fixé à 3,5 M$ pour l’ensemble du projet. Les diverses options de contribution offertes à la population et aux entreprises de la région seront bientôt connues.

Embauche d’une chargée de projet

Le comité a récemment accordé un mandat de chargée de projet contractuelle à Marie-Hélène Proulx, qui agira comme coordonnatrice des communications et de l’équipe chargée des campagnes de financement qui seront enclenchées dès ce printemps.

Madame Proulx détient une solide expérience professionnelle en communication marketing. Diplômée en relations publiques, elle a œuvré pendant plus de 15 ans au sein de médias régionaux. Au cours de la dernière année, elle a notamment assuré la coordination de l’organisation du Sommet entrepreneurial des Basques 2022.

Elle sera appuyée par la firme Communications Sylvain Dionne, impliquée depuis 2019 dans la conception du déploiement stratégique des plans de communication et de sollicitation liés au projet.

Un comité enthousiaste

Selon Édith Montambeault, présidente de la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux des Trois-Pistoles et porte-parole du comité, les retards occasionnés par la pandémie n’ont pas entamé l’enthousiasme des membres du comité.

Celui-ci est notamment formé de représentantes et de représentants de la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux des Trois-Pistoles, de la Fabrique Notre-Dame-des-Neiges, du Comité d’embellissement de la Ville de Trois-Pistoles, de la SADC et du CLD des Basques, de la Ville de Trois-Pistoles et de la MRC des Basques.

À l’avant-plan, Jacinthe Veilleux, du Comité d’embellissement de Trois-Pistoles, Marie-Hélène Proulx, chargée de projet, Christine Dubé, présidente de la Fabrique Notre-Dame-des-Neiges. À l’arrière, dans le même ordre, Sylvain Dionne, conseiller en communication et sollicitation, Édith Montambeault, présidente de la Corporation du patrimoine, Amélie Brière, agente de développement en patrimoine bâti à la MRC, Martin Gendreau, du Comité d’embellissement de Trois-Pistoles, Philippe Veilleux, agent de développement à la SADC des Basques, Julie Malenfant, adjointe administrative à la SADC des Basques, et Pascale Rioux, directrice générale de la Ville de Trois-Pistoles. (Photo : courtoisie Mathieu Prezelin)

Un spectacle « légendes, sons et lumières » permanent

Rappelons que la corporation et son comité de coordination comptent mettre en œuvre un spectacle « légendes, sons et lumières » permanent, distinctif et susceptible de constituer un produit d’appel touristique puissant pour Trois-Pistoles, la MRC Les Basques et la région du Bas-Saint-Laurent. L’étape du préconcept est déjà franchie et, selon les premières évaluations, l’impact potentiel pourrait être d’ordre national.

Un exemple de concertation

« Notre projet constitue un bel exemple de concertation et de résilience. Nous disposons d’études démontrant l’intérêt, la faisabilité et la rentabilité à long terme de cette initiative de mise en valeur, d’illumination et de spectacle multimédia immersif liée à cette église majestueuse classée d’intérêt régional et national. »

« Des organismes et des intervenants régionaux croient en notre projet et nous donnent leur appui. Nous sommes accompagnés par des ressources professionnelles. Nous comptons sur de solides soutiens qui nous permettent de considérer que les prochaines années seront fructueuses », précise madame Montambeault.

La finalité demeure de lancer le spectacle à l’été 2025. Édith Montambeault affirme : « C’est un échéancier ambitieux, considérant notamment les travaux de restauration qui restent à faire préalablement sur le bâtiment, mais nous maintenons le cap avec conviction. »

Facebook Twitter Reddit