Sports > Une pêche blanche qui se fait attendre
Sports

Une pêche blanche qui se fait attendre

Tandis que certains endroits comme le lac Chic-Chocs de la ZEC Bas-Saint-Laurent a pu débuter sa saison hivernale le 13 janvier dernier, le contexte est différent à l’embouchure de la rivière Rimouski.

C’est ce qu’on rapporté plusieurs médias dans les derniers jours. En entrevue avec TVA Nouvelles, le président de l’Association des Pêcheurs d’Éperlans de la Rivière Rimouski, Étienne Gauthier-Dufour, a déclaré qu’il s’agirait du début de saison le plus tardif en 20 ans.

(Photo archives Ernie Wells)

Faire preuve de prudence

Si les amateurs de pêche blanche ont hâte de s’affairer à leur sport, le début de la saison ne doit pas être précipitée et ce, pour des raisons de sécurité.

En effet, il doit y avoir la présence du pont de glace entre Rimouski et l’Île Saint-Barnabé. De plus, cette glace doit avoir au moins six pouces d’épaisseur.

D’ailleurs, les marées annoncées entre le 20 et le 25 janvier ne rendent pas propice la formation de la glace. Toutefois, le froid qui devrait suivre ces marées permet d’espérer un début de pêche à pied.

Facebook Twitter Reddit