Actualités > Justice > Détenu après avoir plaidé non coupable
Justice

Détenu après avoir plaidé non coupable

Les policiers se sont rendus chez le suspect tôt le 19 janvier. (Photo courtoisie Sûreté du Québec)

Arrêté jeudi dernier (19 janvier), Charles Léger, 29 ans, de Notre-Dame-du-Portage, a plaidé non coupable le lendemain, mais il est demeuré détenu puisque son enquête sur remise en liberté a été remise pour la forme au 30 janvier.

La désignation pour la forme ou « pro forma » signifie que ce sera pour fixer une date et non pour procéder. C’est aussi le 30 janvier qu’une date de procès devrait être fixée.

Dans une résidence

Les policiers de la Sûreté du Québec de la division des enquêtes sur les crimes majeurs, assistés de policiers du poste de la MRC de Rivière-du-Loup et d’un maitre-chien, se sont rendus tôt le 19 janvier au matin dans une résidence de la route du fleuve à Notre-Dame-du-Portage dans le but de mettre fin aux activités de revente d’un trafiquant de stupéfiants.

Articles saisis

Lors de la perquisition, les policiers ont saisi :

· Deux armes de poing;

· Une carabine à air comprimé

· Un certain montant d’argent comptant;

· Des munitions;

· Environ 4 g de cocaïne;

· Environ 30 g de cannabis;

· Divers articles servant à la revente de stupéfiants.

Relié à Samuel Caron de Saint-Jean-de-Dieu

« Sur place, le résident des lieux Charles Léger, 29 ans, a été arrêté par les policiers. Ce dernier serait relié à un autre trafiquant, Samuel Caron, 31 ans, de Saint-Jean-de-Dieu, arrêté le 12 janvier dernier sur l’autoroute 85, près de Rivière-du-Loup, alors qu’il était en possession de plus de 12 000 comprimés de méthamphétamine et environ 1 kg de cocaïne », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.

Le suspect doit répondre à des accusations de possession et de possession en vue de trafic de stupéfiants ainsi que de possession d’une arme à autorisation restreinte.

D’importantes quantités de cocaïne ont été saisies. (Photo: Unsplash photos)

Pression constante

La stratégie CENTAURE a pour mandat d’assurer une pression constante sur le crime organisé et ainsi, lutter activement contre la violence armée au Québec. CENTAURE permet à tous les corps policiers partenaires de maximiser leurs efforts au niveau national, régional et local ciblant à la fois l’approvisionnement, l’importation, la distribution et la possession illégale d’armes à feu.

Toute information en lien avec la possession, le trafic ou l’utilisation d’armes à feu peut être communiquée à la ligne d’information CENTAURE au 1-833-888-ARME (2763).

Facebook Twitter Reddit