Actualités > Politique > Comté menacé : appui des élus québécois
Politique

Comté menacé : appui des élus québécois

Le comté dans sa forme actuelle. (illustration: Élections Canada)

Les députés de l’Assemblée nationale du Québec adoptent une motion pour appuyer le maintien du comté fédéral d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, menacé de disparition par une refonte des circonscriptions électorales.

Le scénario projeté prévoit les remaniements suivants. Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques deviendrait Rimouski-La Matapédia et inclurait La Mitis et Les Basques. Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine changerait pour Gaspésie-Les Îles-Listuguj et inclurait La Matanie. Le comté de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup serait maintenant appelé Montmagny-Témiscouata-Kataskomiq.

Métal du Golfe_VF

Voici le texte de motion présenté hier par le leader parlementaire de l’opposition officielle, Monsef Derraji qui a été accepté conjointement par la députée de Rimouski, ministre des Ressources naturelles et des Forêts, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, Maité Blanchette Vézina ainsi que le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé.

Pascal Bérubé et Maïté Blanchette-Vézina. (Photos: archives)

Motion

-« Que l’Assemblée nationale prenne acte de la proposition de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales de supprimer la circonscription fédérale d’Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia »;

-« Qu’elle souligne l’immensité du territoire, son éloignement, la longueur des distances à parcourir et la dispersion de l’ensemble de la population de cette région »;

Perte du poids politique

-« Qu’elle rappelle qu’un territoire aussi vaste éloignerait encore davantage les citoyens de leur député, affecterait la qualité des services offerts dans les bureaux de circonscription et ne pourrait refléter adéquatement les multiples particularités régionales de cette circonscription »;

-« Qu’elle souligne que toute perte de poids politique que subissent nos régions québécoises met en péril la santé démocratique de notre nation »;

-« Qu’enfin, elle souhaite que la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérale révise sa recommandation de supprimer cette circonscription. »

La Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent a aussi dénoncé ce projet avec vigueur, avant-hier.

Facebook Twitter Reddit