Actualités > Économie > Groupe Sélection évincé de ses résidences
Économie

Groupe Sélection évincé de ses résidences

Scène croquée en octobre 2013: la fin de la construction de la tour « B » du Havre de l’Estuaire sur le site de l’ancienne partie Est de La Grande Place. (Photo: archives, Pierre Michaud)

La firme Groupe Sélection ne sera bientôt plus reconnue comme étant la propriétaire du Havre de l’Estuaire, de Rimouski, et de 10 autres résidences privées pour aînés au Québec.

Le projet a été lancé en 2012 par une entreprise qui s’appelait à l’origine Réseau Sélection. La firme ne devrait pas, non-plus, être le promoteur du projet de remplacement de la vieille partie du centre commercial la Grande Place. Un projet de six étages dont un commercial évalué à quelque 50 M$ qui risque de souffrir de la restructuration en cours chez Groupe Sélection.

Le quotidien La Presse explique aujourd’hui que le géant américain Blackstone rachètera la participation de 5% détenue par Groupe Sélection dans un portefeuille de 11 résidences, dont celle de Rimouski. Ce serait l’une des nombreuses transactions anticipées dans le processus de restructuration de Groupe Sélection. Elle devrait être officialisée d’ici le le 31 mars.

La démolition de la vieille partie de la Grande Place a permis de récupérer tout cet espace, mais le projet de remplacement est menacé. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Pas d’interruption

Un contrôleur embauché pour travailler à la restructuration de Groupe Sélection a indiqué dans un rapport que la transaction ne causerait aucune interruption de service. On mettrait un terme à l’entente de gestion liant Groupe Sélection aux 11 propriétés. Un nouveau gestionnaire, Cogir, serait nommé pour administrer ces 11 résidences.

Ironiquement, Cogir est en compétition avec Groupe Sélection à Rimouski puisqu’il est propriétaire du Manoir Les Générations.

Réal Bouclin, président-fondateur et chef de la direction de Groupe Sélection est pointé du doigt. (Groupe CNW/Réseau Sélection)

975 milliards de dollars

Le tout doit se concrétiser aujourd’hui sur un ordre de la Cour supérieure. Le Havre de l’Estuaire et 10 autres résidences privées pour aînés deviendront la propriété de Blackstone. Selon La Presse, le total d’unités de logements et chambres que représente la transaction s’élève à 3 200.

Un géant, Blackstone? Tenez-vous bien! Blackstone gère un portefeuille immobilier (investissement sous gestion) de 975 milliards$ -presque un trilliard$!!!- qui regroupe les actifs de 12 000 propriétés.

Un esquisse du projet de Groupe Sélection pour le site Ouest de la Grande Place. (Photo: toutes les illustrations – courtoisie de Groupe Sélection)

Pas d’inquiétude

Le directeur général de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, Jean-Nicolas Marchand, indique que ce nouveau développement n’est pas un mauvais signe pour l’avancement du projet.

« Je ne crois pas que ça puisse perturber le projet de la Grande Place. Ça va même éventuellement favoriser le début du projet. Je n’ai pas d’inquiétude supplémentaire. On se comprend que Blackstone possédait déjà la majorité des investissements et que Groupe Sélection en faisait partie. Groupe Sélection en assurait la gestion, mais le gros investisseur était Blackstone. »

Jean-Nicolas Marchand (Photo: Facebook-Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette).

« Si les résidences privées pour aînés changent de main, ce sera pour le mieux, je crois, et favorable à la réalisation du projet. Par contre, avec la restructuration, il faut s’attendre que ça retarde le projet. On doit écarter l’idée selon laquelle ce projet pourrait aider, à court terme, à trouver de nouveaux logements pour contrer la crise du logement. On doit faire face à la réalité. Le projet va retarder. Le projet a des chances de se réaliser, mais je ne crois pas que ce sera en 2024 », observe monsieur Marchand.

Réaction du maire

Le Journal Le Soir est en attente d’une réaction du maire de Rimouski, Guy Caron, à ce sujet.

Facebook Twitter Reddit