Actualités > Environnement > À 10 jours d’avoir du crabe
Environnement

À 10 jours d’avoir du crabe

Les crabiers sont prêts à prendre la mer
La ressource s’annonce abondante. (Photo: courtoisie Facebook-Pêcheries Ian Chouinard)

Les amateurs de crabe commencent à être fébriles, alors que nous sommes aujourd’hui à exactement neuf jours de la première sortie en mer des crabiers, le 27 mars à 5 h, mais à 10 jours de pouvoir en acheter.

On dénombre 16 crabiers dans la zone de pêche numéro 17. Ceux-là ont des quotas plus importants et  font partie du groupe A, alors qu’une vingtaine de pêcheurs  « généralistes », dont le crabe est au nombre des espèces qu’ils ont le droit de cueillir, font partie du groupe B.

Prix

Les prix en ont fait sursauter plus d’un l’année dernière. Il a régné beaucoup de confusion sur ceux-ci, aussi, le Journal Le Soir s’abstiendra d’en faire état. Selon Radio-Canada, « L’Association des pêcheurs du crabe des neiges de la zone 17 ignore encore pour l’instant quel sera le prix de la ressource au débarquement ainsi que les quotas qui leur seront accordés. »

Beau temps sur le fleuve

La pêche devrait être bonne, car on se dirigerait vers une période d’abondance du crabe selon les observations de Pêches et Océans Canada en février. Par ailleurs, les pêcheurs devraient faire face à des conditions climatiques plus favorables, avec le climat printanier qui s’est installé.

Des crabiers dans le port de Rimouski. (Photo: courtoisie Facebook-Pêcheries Ian Chouinard)

« L’ouverture de la pêche est à 5 h le 27 mars. Beaucoup de crabiers partent du quai de Rimouski, mais il y en a aussi ailleurs, comme à Matane et sur la Côte-Nord. Il faut que le comité des glaces donne le ok pour que les gars partent déposer leurs casiers. Normalement, le lendemain, ils retournent chercher les casiers. À partir de là, on devrait avoir du crabe à vendre le 28, dans l’après-midi », indique Pamela Doucet, des Pêcheries Ian Chouinard.

Temps clément

« On ne voit pas beaucoup de glace. Il n’y a pas eu de gros froid récemment. On l’a constaté lors de sorties pour l’éperlan. C’est sûr que le temps clément va moins affecter les pêcheurs. On voit que les berges sont plus dégagées. Ce sera moins dangereux », constate madame Doucet.

Deux entreprises s’associent pour proposer un nouveau point de vente à Rimouski. (Photo: Facebook-Pêcheries Ian Chouinard)

L’entreprise Pêcheries Ian Chouinard a une annonce importante à faire. Monsieur Chouinard confirme qu’il a trouvé un point de vente qui sera bientôt ouvert en partenariat avec les Pêcheries Marius Doucet. À partir du 28 mars, on les retrouvera au 464 rue Saint-Germain, à Rimouski, soit le lieu où l’on retrouvait auparavant un restaurant, en parallèle avec la route 132.

Facebook Twitter Reddit