Actualités > Rimouski: le projet de stade multisports sera présenté à Québec
Actualités

Rimouski: le projet de stade multisports sera présenté à Québec

L’esquisse du futur stade multisports de Rimouski (Photo courtoisie)

La Ville de Rimouski autorise officiellement la présentation du projet de complexe multisports au gouvernement du Québec en vue d’obtenir une aide financière.

Le projet sera présenté au ministère de l’Éducation du Québec dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives, sportives et de plein air (PAFIRSPA).

Les élus rimouskois ont adopté à l’unanimité la proposition, qui comprenait un engagement de la Ville à « défrayer sa part des coûts admissibles au projet et à payer les coûts d’exploitation continue de ce dernier. »

Rimouski assumera tout dépassement de coûts généré par les travaux et n’accordera pas de contrat relatif à des coûts directs avant l’obtention d’une lettre d’annonce du ministère.

De plus, le conseil municipal désigne Karine Desrosiers, directrice du Service des loisirs, de la culture
et de la vie communautaire, « à agir dans le cadre des démarches afférentes au dépôt du projet et à signer tous les documents nécessaires afin de compléter la demande d’aide financière. »

La Ville souhaite construire le futur stade multisport au nord de la piste d’athlétisme, à l’intérieur du complexe sportif Guillaume-Leblanc. (Photo courtoisie)

La Ville de Rimouski poursuit son élaboration du plan concept. Le maire Guy Caron laisse entendre que des informations supplémentaires seront partagées en décembre prochain.

« On a jusqu’au 5 décembre, alors on continue de travailler sur le plan. On prévoit depuis le début aménager le stade dans le complexe Guillaume-Leblanc. À savoir ce qu’il y aura à l’intérieur, ce n’est pas encore défini à 100%. On ne sait pas encore combien de joueurs il pourra accueillir, c’est le genre de détail qu’il reste à développer. Ce qu’on sait, c’est qu’on va présenter un plan qui va optimiser nos chances d’obtenir le financement », mentionne-t-il.

Le maire précise que la Ville privilégiera un concept par phases, de manière à ce que des demandes d’aide financière pourraient être déposées dans différents programmes pour chacune des phases d’agrandissement.

Le maire de Rimouski, Guy Caron. (Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

À noter que l’aide financière du gouvernement du Québec pour le PAFIRSPA ne peut pas excéder 66% des coûts admissibles, jusqu’à concurrence de 20M$.

Par ailleurs, la Ville a rencontré la ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air Isabelle Charest lors de son passage dans la région cet été à l’occasion des Jeux du Québec. Guy Caron indique que les discussions se sont résumées à une présentation sommaire du projet.

« On n’est pas entré dans les détails des critères d’admissibilité, mais on a présenté le projet à une ministre qui connait bien la réalité du complexe Guillaume-Leblanc, elle qui est originaire d’ici, et elle s’est montrée intéressée par ce qu’on souhaite faire. »

Facebook Twitter Reddit