Chroniques > Chasse et pêche > Futurs moucheurs en classe et le dindon oblige une formation
Chasse et pêche

Futurs moucheurs en classe et le dindon oblige une formation

Chronique chasse et pêche dans le Journal Le Soir.ca
Lors de ses formations théorique et pratiques, Paul Iza enseigne l’art de la pêche à la mouche artificielle de A à Z, en expliquant la façon de projeter la soie et de la laisser prendre son axe, de devant vers l’arrière, selon le mouvement du 10 heures-2 heures. (Photo courtoisie Paul Iza)

Les pêcheurs sportifs qui désirent être formés à la pêche à la mouche artificielle la saison prochaine, doivent s’inscrire comme maintenant aux prochains ateliers du formateur-moucheur Paul Iza.

Les formations théoriques et pratiques, se dérouleront au fil de cinq samedis consécutifs, en avant-midi, en raison de deux heures par session, dès le 6 avril.

Métal du Golfe_VF

Puis les 13, 20, 27 avril et 4 mai, dans un gymnase de l’Université du Québec à Rimouski.

Les ateliers portent notamment sur l’équipement, les nœuds, la soie, le bas de ligne, la ligne de réserve, le choix et le type de mouches. La dernière session de deux heures est dispensée sur un plan d’eau.

« Tout est expliqué, de A à Z », indique Paul Iza qui sur demande, propose aussi des cours privés jusqu’à la fin mai, début juin.

Les futurs moucheurs s’inscrivent rapidement auprès de l’Atelier du Moucheur, à Rimouski, 418 722-6993.

Le rimouskois Paul Iza partage sa passion et ses techniques depuis 44 ans. Il a donné ses premiers cours à la polyvalente Paul-Hubert en 1980.

« C’est une passion. J’adore pêcher à la mouche. J’ai débuté vers l’âge de 13 ans avec mon frère Bob, qui demeure à Matane. J’ai commencé à pêcher le saumon en 1978 », relate-t-il.

Chasser le dindon

Les chasseurs auront accès à une première chasse historique du dindon sauvage dans la zone 2 Bas-Saint-Laurent, du 26 avril au 7 mai 2024. Les modalités de la chasse seront confirmées par le ministère responsable de la faune au mois de mars.

Avec l’hiver que nous traversons, les observations du dindon sauvage se font nombreuses au fur et à mesure que nous avançons vers le printemps. Les populations sont en hausse et conséquemment, les chasseurs aussi.

La chasse du dindon sauvage offre de grands défis aux amateurs qui doivent suivre un obligatoire en ligne menant à l’Attestation de formation pour la chasse au dindon sauvage. (Photo Jean Boutin – FédéCP)

La saison de chasse printanière 2023 a enregistré un nombre record de 22 653 permis vendus. Le succès de chasse au Québec pour la récolte d’un premier dindon a été de 31 %. Une chasse de grands défis pour les amateurs.

Dans la zone 3, qui se situe entre Saint-Marie-de-Beauce à l’Ouest et St-Jean Port-Joli à l’Est, donc la zone voisine et limitrophe de la zone 2, il s’est récolté 500 dindons au printemps de 2023.

Québec ne précise pas le nombre de chasseurs par ce qu’il n’y a pas de permis de zones pour cette espèce de gibier. C’est la zone 3 qui pousse le dindon vers la zone 2.

Prêt pour le 26 avril

Pour être prêt à débuter la saison de chasse du grand oiseau gibier, le 26 avril prochain, les intéressés ont intérêt à suivre rapidement le cours obligatoire en ligne menant à l’attestation de formation pour la chasse au dindon sauvage.

Pour les détails, voir de le Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs à fedecp.com/trouveruneformation

Le dimanche 17 février dernier, Pierre Arsenault a photographié un dindon sauvage, vu sur Facebook, dans un champ nourricier, à quelque part dans la municipalité de Saint-Donat-de-Rimouski, au coeur de La Mitis, près de Mont-Joli.

Ce serait la première fois que le grand oiseau gibier est photographié dans l’Est de la zone 2 Est au Bas Saint-Laurent.

Facebook Twitter Reddit