Actualités > Justice > Crimes sexuels : une deuxième évaluation pour Ronald Audet
Justice

Crimes sexuels : une deuxième évaluation pour Ronald Audet

Aptitude à comparaître de l’accusé
Ronald Audet fait face à trois chefs d’accusation de nature sexuelle. (Photo courtoisie)

Les dossiers de Ronald Audet, un Mont-Jolien de 86 ans qui fait face à trois chefs d’accusation en matière de crimes sexuels, revenaient à la cour pour fixer une date de procès, ce mardi matin au palais de justice de Mont-Joli. L’avocate de la défense, Me Caroline Bérubé, a plutôt demandé à la juge Andrée Saint-Pierre d’ordonner la réalisation d’une deuxième évaluation sur l’aptitude à comparaître de l’accusé.

« Mon client a eu des problèmes cardiaques qui ont mené à un ACV. Il a des hauts et des bas. La première évaluation avait conclu à l’aptitude de mon client, mais avec des bémols. Sa situation a changé depuis », a mentionné Me Bérubé.

La juge a demandé qu’une nouvelle évaluation soit faite à l’Hôpital de Rimouski dans les 30 prochains jours. Les dossiers reviendront en cour le 6 août pour les résultats de l’évaluation.

« Nous avons tenu l’enquête préliminaire pendant que mon client était hospitalisé à la suite d’un ACV. Je n’ai pas pu le rencontrer depuis pour préparer le procès. Je vous demande de reporter les dossiers au 18 juin afin de suivre l’évolution de mon client », a mentionné l’avocate de l’accusé, Me Caroline Bérubé, qui a évoqué la possibilité d’une évaluation afin de statuer sur la capacité de son client à subir ou non son procès.

Procès d’une semaine

Audet a été cité à son procès au terme de son enquête préliminaire.

Comme c’est la coutume, les témoignages livrés au stade de l’enquête préliminaire sont frappés d’une ordonnance de non-publication afin de ne pas influencer le procès à venir.

Le palais de justice de Mont-Joli. (Photo courtoisie FLO 96,5)

Ronald Audet a choisi un procès devant un juge seul (sans jury). La durée estimée est d’une semaine.

Les accusations sont en lien avec des événements qui seraient survenus entre septembre 1974 et janvier 1983 à Mont-Joli et à Saint-Zénon-du-Lac Humqui.

Attentat à la pudeur et grossière indécence

Ronald Audet fait face à deux chefs d’accusation d’attentat à la pudeur et un de grossière indécence. Le vocable attentat à la pudeur n’existe plus aujourd’hui. Il a été remplacé par celui d’agression sexuelle, mais les accusations doivent être celles qui étaient en place au moment des gestes reprochés.

Ronald Audet a été arrêté le 28 septembre 2023 et libéré sous promesse de comparaître le 3 octobre, ce qu’il a fait au palais de justice de Mont-Joli.

Facebook Twitter Reddit