18.09.2020
Actualités Environnement Les kayaks vont se multiplier sur la baie

Les kayaks vont se multiplier sur la baie

Le maire de Rimouski, Marc Parent, estime que l’aménagement d’un débarcadère pour les kayaks au centre-ville, un équipement réclamé depuis longtemps par les amateurs de sport, n’est plus qu’une formalité.

On en comprend que cela devrait être une chose acquise et que des travaux devraient avoir lieu dès le printemps prochain. Le site envisagé est situé entre le point et l’écluse Price, donnant éventuellement accès aux randonnées vers l’île Saint-Barnabé et sur la baie de Rimouski. Pour l’avoir déjà tenté, c’est une expérience emballante.
» C’est une négociation qui est un peu longue, car il faut acquérir des terrains d’Hydro-Québec, mais ça avance. Nous avons une équipe qui travaille là dessus pour conclure des ententes. Ceci dit, c’est certain qu’il y aura pas d’aménagement majeur à faire. Tout ce dont on a besoin, c’est un espace de stationnement à proximité, pour que les propriétaires de canots et de kayaks puissent laisser leur voiture là. Il faudra du contrôle. Ils devront démontrer qu’ils ont à faire là, avec une vignette ou autre. Il faut qu’on donne une alternative de stationnement aux gens qui fréquentent le secteur. Après, il faudra juste enlever quelques branches pour faciliter l’accès à la rivière. »
Si c’est simple, m. le maire, raison de plus de le faire, non? » Exactement! Et nous travaillons là dessus! »
Au jazz en kayak
Monsieur Parent étant lui-même un amateur de plein air et de sorties nautiques a lui-même tenté l’expérience de » kayaker » sur les eaux de la baie. Le projet pourrait permettre d’ajouter à l’expérience touristique, car c’est une expérience unique de faire des randonnées sur la baie, avec vue sur la ville.
» C’est un beau site pour faire du kayak et on peut en profiter, même quand la marée est basse, on peut sortir la plupart du temps, chose qui n’est pas possible ailleurs sur notre rivage, sauf à la marina. Le projet en vaut d’autant plus la peine d’être réalisé . L’an dernier, dans le cadre du Festi Jazz, il y avait un concert à l’île Saint-Barnabé. J’y suis allé avec deux de mes amis en kayak. Ça a été très simple: nous avons demandé la permission à l’Association des pêcheurs sportifs de saumon de la rivière Rimouski pour passer sur ses terrains », raconte-t-il.
Offre touristique
Le directeur général de Tourisme Rimouski, Jacques DesRosiers, est enthousiaste face à cette perspective: » Tout projet qui rend le fleuve accessible, en particulier la baie de Rimouski, peut s’avérer intéressant pour notre offre touristique. Rendre la baie accessible à partir de la rivière serait nécessairement une bonne idée. C’est sûr, par contre, qu’il faudra s’assurer que les usagers soient bien informés sur les consignes de sécurité, surtout ceux de l’extérieur, notamment en raison du phénomène de nos marées. Il n’y a que des contraintes mineures, tout-à-fait »planifiables » et réalisables. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×