18.09.2020
Nouvelle de 18 h Les députés péquistes se font prudents

Les députés péquistes se font prudents

L’éventuelle popularité du Bloc Québécois, à l’occasion des élections fédérales de demain, encouragera-t-elle la relance du Parti Québécois, au niveau provincial ? Les péquistes se font prudents.

Alors qu’à l’inverse, à une certaine époque, la force de l’un avait un effet d’entraînement sur l’autre, c’est aujourd’hui le BQ qui pourrait » faire du bien » à son » jumeau » du PQ.
Du moins, la question se pose, et nous l’avons posée au chef intérimaire du PQ, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, qui rétorque: » Je ne me prononcerai pas sur les résultats… avant les résultats! Mes analyses viendront par la suite. Comme chef de parti, c’est ce que je peux dire. Chose certaine, dans le comté, on s’implique en faveur de l’élection de Kristina Michaud, qui travaillait à mon cabinet. Le Parti Québécois a bien travaillé dans notre comté, avec elle. Je trouve qu’elle a fait une bonne campagne et je serai présent à la soirée électorale, demain, à Amqui. Je crois que le résultat va être le bon pour le Bloc Québécois. »
Monsieur Bérubé précise par ailleurs en entrevue au journal le soir qu’il ne sera pas candidat à la direction du PQ en 2020, tout comme Harold LeBel, du comté de Rimouski. Ce dernier a milité en faveur du candidat du Bloc dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les-Basques, Maxime Blanchette-Joncas. » On verra demain. J’ai dit à tous les indépendantistes de voter par conviction. Sur le bulletin, il y a un candidat souverainiste. Je sens le regain d’intérêt en faveur du Bloc Québécois et je sens que les souverainistes semblent vouloir voter selon leurs valeurs et semblent vouloir aller vers le parti souverainiste. Je n’ai pas vraiment participé à l’organisation de la campagne du Bloc, mais j’accompagne Maxime dans ce que je suis capable de faire à travers mes autres obligations. »
Legault bien en place
Du côté libéral, l’ex-député Michel Tremblay, toujours un peu actif en politique, voit les choses d’un certain angle. » La relance du PQ reste à voir, car je crois que le Premier ministre Legault est bien en selle. C’est lui qui a la bonne formule, avec son nationalisme québécois. C’est une bonne forme d’affirmation. Le PQ, lui, reste toujours avec son concept de souveraineté. Il y a des nuances importantes à faire entre les deux. Peut-être que monsieur Legault devra être prudent en ce sens. Il va probablement aller de l’avant avec sa formule gagnante. On verra entre-temps comment les nouveaux-venus vont se comporter et quelle sera leur utilité. Aussi, on verra jusqu’à quel point cette présence va satisfaire les souverainistes québécois. Legault est un problème pour les élections fédérales, et il est un problème pour les souverainistes. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×