25.11.2020
Nouvelle de 19 h La « Porte dorée » a manqué d’amour…

La « Porte dorée » a manqué d’amour…

Mais des travaux de rénovation seront bientôt complétés!

Des travaux majeurs sont en cours actuellement au centre communautaire du district Saint-Germain, à Rimouski, et ils font bien l’affaire du Club social la Porte Dorée.

L’édifice situé au 175, rue Dumais, porte d’ailleurs communément le nom de ce club de loisirs pour les 50 ans et plus. La « Porte Dorée » n’avait pas fait l’objet d’une intervention significative depuis les années 1990. Diriez-vous que le bâtiment a « manqué d’amour ces dernières années ? » a demandé le journal le soir à la présidente du Club, Mado Sirois. « Oui, le terme est bien choisi. Il en a manqué beaucoup, je pense ! Nous attendions impatiemment ces travaux, pour toutes sortes de raisons », répond-t-elle.

« Je dois vous dire qu’on est très content que ça se fasse. Toutes les installations seront sécuritaires pour notre monde. Nous apprécions la collaboration de la Ville, même si nous devons suspendre nos activités jusqu’au 16 janvier (soupers hebdomadaires). Nous aurons également de nouvelles activités pour la saison hivernale. Parmi les problèmes que nous vivions, il y avait une entrée qui n’était pas conforme aux normes de sécurité actuelles. Ça devenait difficile pour les aînés, surtout le soir. Ce sera aussi beaucoup plus propre et attrayant. Il y avait également un escalier du côté Sud, dont la rampe n’était pas correcte. On voyait de la pourriture sur le bâtiment et de la tôle qui se dégradait. Il y avait des fuites dans la toiture », précise Mado Sirois.

Jour du scrutin

Le journal le soir a été interpellé par des citoyens à mobilité réduite qui ont éprouvé des difficultés à se rendre voter à la « Porte », le 21 octobre, notamment en raison du mauvais temps. Pour les activités régulières, environ 120 personnes y participent.

« La boue et l’eau qui s’accumulent dans les trous, dans le grand stationnement, sont des problèmes récurrents, mais le vote s’est bien déroulé, à ma connaissance. Les alentours ont été sécurisés. Ça a été bien fait. Les travaux comprennent l’asphaltage d’une partie du terrain, mais c’est toute la superficie environnante qu’il faudrait asphalter. En attendant, on appelle la Ville régulièrement pour qu’elle vienne remplir les trous. À chaque pluie abondante, l’eau s’accumule. Il faudrait régler ce problème. Je me demande pourquoi on ne règle pas l’affaire de façon permanente. Ce n’est pas évident pour les gens qui viennent danser, notamment », ajoute madame Sirois.

Échéancier

Selon le chef de la division architecture au Service du génie de la Ville de Rimouski, Sébastien Collin, les travaux comprennent entre autres le remplacement des parements extérieurs, l’isolation de l’enveloppe, la reprise des entrées, escaliers et perrons et la réfection de la toiture. Il y a aussi des mises aux normes pour les garde-corps et des rampes d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

« Le bâtiment date de 1945 et n’avait pas fait l’objet de travaux majeurs depuis un agrandissement dans les années 1990. Il a été réaménagé à quelques reprises, notamment en 2008. Les travaux de cette année ont commencé au début octobre et vont se terminer en décembre. C’est un projet de l’ordre de 340 000 $, effectué par un sous-traitant, Construction Technipro BSL », ajoute monsieur Collin.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×