18.09.2020
Nouvelle de 17 h Le monde du sport est en deuil

Le monde du sport est en deuil

-Décès de Denis Bergeron

Le milieu sportif régional est en deuil à la suite du décès, le 25 octobre, de Denis Bergeron, à l’âge de 74 ans et trois mois.

Monsieur Bergeron a été directeur des finances de la Commission scolaire régionale, mais surtout, un grand bénévole pour le ski alpin et le golf. Il fut notamment président du Club de golf Bic, de l’Association régionale de ski alpin et de la Fédération québécoise de ski.

« Je sais que Denis souffrait d’une maladie pulmonaire depuis 10 ans. C’est un deuil pour toute l’organisation du Club de golf Bic. Denis a été mon mentor quand je suis arrivé sur le conseil d’administration. C’était un gars méthodique, qui a innové en trouvant le moyen technique d’enregistrer et de consulter toutes nos statistiques sur le nombre de visiteurs, les jours de pluie, le nombre de membres à jour, etc, ce qui a permis d’élaborer un plan de développement qui se tenait debout. Il était très dévoué. Le Club et les membres étaient comme sa famille. Il a été membre du Club Bic toute sa vie ou presque. Comme partenaire, il adorait le jeu du golf. Toujours bien concentré et organisé, il ne négligeait aucune frappe », rappelle le président actuel du Club, Louis-Mari Rouleau.

Ski

Au ski, Denis Bergeron, qui fréquentait le Parc du Mont-Comi, a longtemps été le complice de Léo Richard, qui souhaite lui rendre hommage également : « Nous nous sommes côtoyés à la Fédération québécoise et è l’Association régionale de ski. Pendant qu’il était président au provincial, j’étais trésorier et vice-versa à la Zone de ski gaspésienne, où j’ai été président pendant six ans. Denis était un gars profondément honnête. Tout le monde était traité de manière égalitaire. Il faisait preuve de dévouement et d’intégrité. Il était très bien organisé, mais rien d’étonnant à cela puisqu’il jonglait avec des millions $, comme directeur des finances de la Commission scolaire. »

Derniers hommages

Les derniers hommages à Denis Bergeron de la part de ses proches et de ses connaissances seront rendus à compter du vendredi 15 novembre, de 19 h à 22 h, ainsi que le samedi à compter de 9 h, à la Coopérative funéraire du Bas-Saint-Laurent, site mausolée Élisabeth-Turgeon, situé au 280, 2e Rue Est à Rimouski. Une célébration commémorative pour souligner le départ de monsieur Bergeron aura lieu le samedi 16 novembre à 11 h, en la chapelle du mausolée Élisabeth-Turgeon et de là, au mausolée Saint-Germain de Rimouski.

Il laisse dans le deuil son épouse Lucie, ses filles : Sophie (Christian Ouellet) et Mireille (Frédéric Chapleau), ses petits-enfants : Marie-Pier et Audrey Ouellet, Marika et Victoria Chapleau, ses beaux-petits-enfants : Alyssa, Lauryane et Vincent Chapleau, ses frères et ses soeurs : Hélène, Jean (Lucie Demers), Guy (Annie Lévesque) et Francine (René Levasseur), ses beaux-frères et ses belles-soeurs de la famille Sénéchal et de nombreux neveux, nièces, oncles, tantes, cousins, cousines et ses amis.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×