28.02.2020
Nouvelle de 17 h «Hydro-Québec nous doit 1,5 milliard$»

«Hydro-Québec nous doit 1,5 milliard$»

-Pascal Bérubé

Le projet de loi du gouvernement Legault sur la fixation des tarifs d’électricité d’Hydro-Québec est vertement critiqué.

Les organismes et entreprises intéressés ont défilé en commission parlementaire depuis septembre dernier, et la plupart ne sont pas d’accord avec les orientations prônées par la Coalition Avenir Québec ( CAQ ), qui forme le gouvernement. Certains observateurs relèvent qu’au lieu de bénéficier aux consommateurs, la nouvelle loi pourrait même coûter 500 M$ de plus aux contribuables.

Les tarifs d’Hydro-Québec sont présentement fixés par la Régie de l’énergie qui tient compte des coûts d’Hydro-Québec pour la production, le transport et la distribution de l’électricité. La formule utilisée permet à Hydro-Québec de verser un bénéfice au gouvernement.

Aux cinq ans

Le projet de loi prévoit modifier cette formule pour plutôt imposer un gel de tarif à l’Hydro la première année, puis accorderait ensuite une hausse fixée sur l’inflation. La Régie examinerait les tarifs de l’année en cours seulement une fois aux cinq ans. La combinaison coûts-inflation pourrait permettre à Hydro-Québec de faire plus de profits, mais aussi lui causer des pertes si ses coûts sont supérieurs à l’inflation.

Trop perçu

Le chef du PQ et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, est intervenu à ce sujet à l’Assemblée nationale, mardi.

« Au nom du Parti québécois, je veux dire un certain nombre de choses relativement simples. Comme le ministre l’indique souvent, c’est très simple, alors on va rendre ça encore plus simple. À travers vous, je m’adresse à mes concitoyens. Tout le monde se souvient qu’une somme de 1,5 milliard de dollars a été trop perçue par Hydro-Québec auprès des consommateurs », déclare-t-il.

« Du vol »

« Alors, 1,5 milliard de dollars, c’est beaucoup d’argent. Le mot le dit, trop-perçu, ça n’aurait pas dû être perçu. D’ailleurs, on l’a dit, et le Premier ministre actuel, lorsqu’il était dans l’opposition et assis juste là, disait : C’est du vol. Ils ( les élus de la CAQ ) ont même fait une pétition, puis ils ont répété ça souvent. Quand ils sont arrivés au pouvoir, ils l’ont oublié. »

« Mais nous, on ne l’a pas oublié. Alors, on va simplifier ça. Hydro-Québec nous doit 1,5 milliard de dollars, ne faites pas de lois, donnez-nous le 1,5 milliard de dollars, on va savoir quoi faire avec », lance également monsieur Bérubé.

On peut prendre connaissance de l’intervention complète de celui-ci en vidéo.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×