18.09.2020
Actualités Politique Des élus interpellent Québec

Des élus interpellent Québec

La Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL) exprime son inquiétude à la suite de la recommandation de la Société des traversiers du Québec (STQ) au gouvernement du Québec de ne pas accorder les fonds nécessaires à la réfection du navire qui assure le service entre Trois-Pistoles et les Escoumins.

« Cette décision vient fragiliser l’avenir du service pourtant essentiel pour l’économie du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord, notamment en termes de mobilité des travailleurs, du transport des marchandises et de l’offre touristique. Et c’est sans compter l’aspect social et humain, puisque les communautés de part et d’autre du fleuve entretiennent des liens étroits, certaines familles comptant des membres dans les deux régions desservies », a déclaré Bertin Denis, préfet de la MRC Les Basques et membre de la TREMBSL.

« Le maintien du service à Trois-Pistoles est d’autant plus vital, considérant les fréquentes ruptures de service que nous avons vécues récemment à Rimouski et Matane. Ce lien maritime a permis de pallier largement les problèmes de la STQ dans la dernière année et d’en atténuer les effets néfastes pour le Bas-Saint-Laurent. La situation actuelle illustre bien le besoin de redondance en matière de services de traversier dans la région », a ajouté Michel Lagacé, président de la TREMBSL.

Collaboration

La Table régionale des éluEs municipaux offre sa collaboration au gouvernement québécois, afin de trouver des solutions durables pour le maintien du service de traversier entre Trois-Pistoles et Les Escoumins. Rappelons que, selon les données de 2016, près de 70 % de ses usagers était des visiteurs et que les activités de l’Héritage 1 généraient 26 emplois directs et 65 emplois indirects dans la région. Pour ces personnes directement touchées et leur famille, il est crucial que le service reprenne en 2020.

La Table

La Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent a été créée en mai 2019. Ce lieu de concertation regroupe les huit préfets et préfètes des MRC bas-laurentiennes et les 10 maires et mairesses des villes centres ou de centralité. La Table est l’interlocutrice politique privilégiée de toute une région auprès des gouvernements supérieurs, afin de faire la promotion des priorités régionales auprès d’eux.

(Communiqué de la Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×