19.09.2020
Nouvelle de 17 h Un projet pour convertir le manège militaire

Un projet pour convertir le manège militaire

-Un musée comptant des centaines d’items pourrait y loger

Un homme d’affaires de Rimouski souhaite relancer un projet de musée de l’histoire militaire régionale qui logerait dans le vieux manège militaire de Rimouski.

 La série de reportages du journal le soir sur le patrimoine bâti continue de faire réagir les amateurs d’histoire et d’architecture, dont Jean-Louis Dionne, qui possède 1 500 items relatifs aux plus importantes guerres des dernières décennies. Il a réuni son patrimoine dans une collection baptisée Musée militaire de l’Est du Québec.

On retrouve notamment dans cette collection des uniformes, accessoires, bannières, insignes et armes ayant rapport aux première et seconde guerres mondiales, à la Guerre de Corée et même à la Guerre des Boers. L’auteur de ces lignes en a vu une partie et peut témoigner de sa grande valeur. On ressent des sensations incroyables à tenir un couteau, à toucher un drapeau ou à admirer « en personne » un casque colonial identifié aux troupes écarlates de Sa Majesté britannique. Le tout remonte aussi loin qu’à 1860.

Combattants

« Mais le plus important, c’est que ce musée sert à commémorer l’action des combattants de la région, qui y sont omniprésents, à travers les époques », rappelle Jean-Louis Dionne, qui « sort » cette collection pour de rares grands événements comme un anniversaire militaire ou un salon spécialisé. Monsieur Dionne est membre de la Légion mais aussi un ancien des Fusiliers du Saint-Laurent.

Concept

Un bâtiment excédentaire des Forces armées canadiennes (FAC) comme celui-ci est habituellement d’abord offert aux différents ordres de gouvernement, puis au public, pour une somme nominale.

Voici ce qu’on pourrait faire, selon Jean-Louis Dionne, avec le manège militaire, si une corporation à but non lucratif était constituée et l’acquérait pour un dollar, par exemple.

« J’ai trouvé un concept pour opérer le musée, qui pourrait générer de l’autofinancement. La partie avant, en haut, qui date de 1910, pourrait être rénovée et servir de salle de réception à louer. On pourrait la remettre en état en lui redonnant son cachet d’époque. Il y a des meubles et un plancher qui sont encore très beaux. On remettrait au monde le mess des officiers. En bas, avec une grande vitrine, au rez de chaussée, ce serait la principale place du musée », commence par expliquer monsieur Dionne.

Salle d’exercice

« La salle d’exercice (« drill  out ») servirait quant à elle à des expositions thématiques militaires de grande envergure (et ponctuelle). Elle pourrait aussi être louée pour des salons portant sur d’autres sujets et apporter une autre source de revenus. Le terrain adjacent pourrait être nivelé et aménagé pour exposer des véhicules militaires. Enfin, il y aurait également assez d’espace à l’intérieur pour louer des bureaux », insiste-t-il.

Par ailleurs, la bâtisse actuelle est en assez mauvais état mais peut encore être restaurée, selon monsieur Dionne. De plus, un organisme à but non lucratif qui voudrait l’acquérir pourrait s’entendre avec les FAC pour une remise à niveau avant d’en prendre possession. Il y aurait actuellement pour quelque 200 000 $ de travaux à réaliser. L’édifice est situé sur la rue Saint-Jean-Baptiste Est.

Les personnes intéressées à s’impliquer peuvent joindre monsieur Dionne par courriel à jldionne@mmeq.ca

Le vieux manège militaire de Rimouski. (Photo: Pierre Michaud-archives)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×