20.09.2020
Actualités Une étudiante de la région mérite une bourse de 50 000 $

Une étudiante de la région mérite une bourse de 50 000 $

Pour la recherche nordique

Une étudiante de Rivière-du-Loup, qui effectue des recherches sur la transmission d’un parasite chez la faune et les communautés nordiques, mérite la Bourse W. Garfield de 50 000 $.

La doctorante en microbiologie vétérinaire de l’Université de la Saskatchewan, Émilie Bouchard, est originaire de Rivière-du-Loup. La fille de est récipiendaire d’une prestigieuse bourse W. Garfield Weston 2019-2021 pour la recherche nordique. Elle est la fille de Danielle Gonthier et Luc Bouchard

Cette bourse souligne l’excellence de son parcours universitaire et de ses travaux de recherche dans les communautés nordiques.

Diplômée du Collège Notre-Dame et du Cégep de Rivière-du-Loup, et après avoir complété des études en médecine vétérinaire à Saint-Hyacinthe et une maîtrise en microbiologie à Saskatoon, Émilie poursuit un doctorat sur la transmission du parasite Toxoplasma gondii chez le renard et le lynx dans le Nord canadien.

Communautés autochtones

Ses travaux l’ont amenée à travailler étroitement avec les chasseurs et les trappeurs ainsi qu’avec les communautés autochtones. La parasitologie et l’épidémiologie, ainsi que les effets des changements climatiques sur la santé publique et animale, l’ont toujours intéressée. Ses recherches permettront de mieux comprendre comment sont infectés les résidents de l’Arctique dans le but de prévenir la contamination chez l’humain et d’atténuer les effets chez la faune.

Toxoplasma gondii est un parasite unicellulaire qui infecte un grand nombre d’oiseaux et de mammifères partout sur la planète. Il ne cause habituellement aucun symptôme mais peut toutefois entraîner des problèmes aux yeux, au cerveau et au système reproducteur, tout particulièrement si le système immunitaire est affaibli ou lorsqu’une femme enceinte ou un animal gestant est infecté.

Les bourses de la Weston Family pour la recherche nordique apportent un soutien unique aux jeunes scientifiques canadiens qui font des travaux de recherche dans le Nord du Canada. Financées par The W. Garfield Weston Foundation, ces bourses annuelles s’adressent aux étudiants à la maîtrise ou au doctorat et aux chercheurs postdoctoraux. Ces boursiers forment un groupe de scientifiques à l’avant-garde de la recherche dans le Nord, passionnés par la recherche arctique et nordique et contribuant à bâtir un avenir meilleur pour le Canada et le monde.

Départ pour le terrain à Inukjuak, Nunavik. (Photo: courtoisie, Agathe Allibert)
Photo prise sur le terrain à Inukjuak, Nunavik. (Photo: courtoisie, Marie-Christine Frenette )

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×