29.09.2020
Nouvelle de 17 h Départ canon de l’hiver rimouskois. Le portrait du déneigement privé en mutation.

Départ canon de l’hiver rimouskois. Le portrait du déneigement privé en mutation.

L’arrivée hâtive de l’hiver avec une tempête qui a laissé 35 centimètres de neige au sol entre le 12 et le 13 novembre dernier en a pris plusieurs par surprise. Notamment les automobilistes qui n’avaient pas encore fait poser leurs pneus d’hiver sous leur voiture. Ceux aussi qui n’avaient pas usé de précaution pour renouveler à temps leur contrat de déneigement résidentiel.

En raison du très fort volume de neige reçue depuis deux hivers et de saisons qui s’éternisaient anormalement, plusieurs entreprises de déneigement du grand Rimouski ont lancé la serviette cette année. Soit qu’elles ont dû déclarer faillite, abandonné les affaires ou vendu leur machinerie à d’autres entreprises.

André Hins, propriétaire de Pro-Neige 2002 inc., entreprise de déneigement qui a son parc de machinerie et ses bureaux sur rue des Fabricants, dans le parc industriel, estime à 14 le nombre d’entreprises qui ont fait un X sur cette activité. Selon lui, il doit rester une vingtaine d’entreprises encore actives dans le domaine dans la zone couverte.

André Hins dans le parc de machinerie de Pro-Neige. Photo: Hugues Albert

« Il y a aussi des gens qui possèdent un tracteur et offrent le service de déneigement à des résidents demeurant près de chez eux, mais ceux-là sont marginaux. »

Pour André Hins, l’absence de rentabilité est une raison majeure d’un si grand abandon des affaires pour toutes ces entreprises de déneigement. « Si on recule de cinq à huit ans, il est arrivé de nouveaux joueurs qui coupaient les prix afin de se faire une clientèle rapidement. Cette situation s’est répercutée sur la rentabilité de tous les autres. Oui il y avait de la place pour de nouveaux joueurs dans le domaine mais pas de la façon dont les choses ont été faites. Il en est même arrivé un nouveau cette année qui joue le même jeu en baissant les prix pour s’attirer des clients. Il ravit des clients ici et là et ceux-ci, insatisfaits des services reçus, reviennent chez nous. Tu ne peux t’improviser expert en déneigement du jour au lendemain. »

Jean-François Hins à bord d’un tracteur utilisé par Pro-Neige à des fins de déneigement. Photo : Hugues Albert

Pro-Neige 2002 est membre de l’Association des propriétaires de machinerie lourde du Québec (APMLQ), organisme qui chapeaute six autres associations. Pro-Neige 2002 compte pas moins de 3 000 clients dans le grand Rimouski, dont la majorité dans le secteur résidentiel, les autres dans le secteur commercial. Avec un parc de machinerie où on dénombre 45 tracteurs munis de souffleuses et 46 employés à son service, cette entreprise doit faire face à chaque année à des clients retardataires, qui n’ont pas renouvelé leur contrat de déneigement avant la date prescrite, soit le 1er novembre.

« Tous les clients signés avant cette date ont été balisés. Les retardataires appelaient pour se plaindre qu’ils n’avaient pas leurs balises. Ce sont eux qui causent problème, ajoute M. Hins. Entre le 5 et le 13 novembre, 300 clients ont renouvelé leur contrat avec Pro-Neige 2002. Les clients qu’on peut prendre en ce moment sont ceux voisins de clients qu’on a déjà. »

Entente de réciprocité avec les agriculteurs

Pro-Neige 2002 inc. est aussi spécialisée en épandage de sel et abrasifs et en transport.

Depuis 2002, en partenariat avec des producteurs agricoles de la région, l’entreprise procède à la location de tracteurs utilisés en période hivernale pour ouvrir les stationnements de ses clients, soit de début novembre à fin avril. En mai, ces appareils sont récupérés par les producteurs agricoles qui s’en serviront dans leurs champs en saison estivale. Il s’agit d’un excellent mode de gestion visant à maximiser l’utilisation de telles machineries sophistiquées et très dispendieuses à l’achat.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×