18.09.2020
Divertissement Mario Proulx peut enfin se consacrer à son art

Mario Proulx peut enfin se consacrer à son art

-Au grand plaisir des mélomanes!

On entendra et on verra de plus en plus sur scène le guitariste et chanteur rimouskois Mario Proulx qui peut, enfin, à 62 ans, se consacrer à son art de prédilection.

Voilà une grande nouvelle pour les nombreux admirateurs de ce musicien originaire du district Nazareth, mais qui a grandi dans celui plus à l’Ouest, Sacré-Cœur. La musique mais plus généralement les arts sont un don chez Mario Proulx, qui, à l’enfance, avait été recruté pour son talent de dessinateur par des dépisteurs de Walt Disney. C’est ce qu’on appelle « un talent naturel ».

« Mais pour me rendre jusqu’aux Studios Disney, il aurait fallu parfaire ma formation dans une école en anglais et mes parents, de classe moyenne, comme bien des familles de l’époque, avaient des moyens limités. J’ai été très déçu pendant un certain temps, puis je me suis tourné vers la musique. J’ai appris à jouer de la guitare vers 12-13 ans. Pourquoi? Parce que je voulais m’accompagner car j’aime chanter, par-dessus tout. J’ai délaissé le dessin mais je m’y remettrai bientôt », confie Mario Proulx en entrevue exclusive.

Trois en un

Mario Proulx, c’est plus qu’un musicien, c’est plus qu’un guitariste, c’est trois musiciens en un et bientôt davantage. Dans un premier temps, Mario a écrit et composé ses propres chansons, enregistrant son album personnel avec Jean-Pierre Pineau dans son studio de Rimouski, en 1994.

Puis, il a lancé une formation en hommage à Bryan Adams, So Far, So Good, dont il est toujours le leader et chanteur/guitariste rythmique. Dans un troisième temps, Mario personnifie aussi Paul MacCartney dans un spectacle solo, Macca Solo, après l’avoir incarné dans la formation hommage London Town.

Sous le charme des Beatles

« Je suis tombé en amour avec la musique populaire en entendant la chanson « Got to get you into my life » des Beatles. Je suis passé du chant à la guitare pour m’accompagner. Notre formation So Far, So Good a été la première à donner des représentations en hommage à Bryan Adams, au Canada, en 1997. Dix ans plus tard, j’ai décidé de faire aussi mon hommage à Sir Paul. Ce sont donc mes deux principales sources d’inspiration et des choix qui s’imposaient dans ma pratique de la musique. »

Voyage dans le temps

Mais il y a encore davantage à venir! Mario Proulx confirme au journal le soir qu’il prépare une revue musicale pour le printemps, qui s’appellera « Time Machine ». On y entendra tout un éventail de musique populaire et de rock classique, entre autres des pièces de ZZ Top et de Phil Collins.

« La musique est un voyage dans le temps. Quand on a entendu une chanson importante dans sa vie, on sait c’est où, quand… J’ai pris, l’an dernier, la décision de réduire mon temps de travail principal à trois jours/semaine pour me consacrer davantage à la musique. J’y passe maintenant une dizaine d’heures de plus par semaine », explique celui qui apporte un soin jaloux aux détails, quand il monte sur scène pour interpréter ses deux musiciens fétiches.

Pour les Fêtes

Mario Proulx sera de retour sur scène pour un spectacle de So Far, So Good le 21 décembre, à la Taverne 666 de Rimouski, à compter de 22 h. Au programme, quelque 33 pièces de Bryan Adams présentées en deux parties.

Tout au long de son parcours musical, Mario Proulx a côtoyé des gens qui l’ont particulièrement soutenu, dont sa conjointe depuis 33 ans, Danielle Gosselin, et les membres de So Far, So Good, dont certains sont présents depuis 20 ans : Sylvain Bernier (guitare), Jérôme Sénécal (basse), Carl Desjardins (batterie) et Sébastien Proulx (claviers).

Mario Proulx sans maquillage. (Photo: courtoisie Mario Proulx)

En spectacle au parc Beauséjour. (Photo: courtoisie, Iften Redjah)
Mario Proulx dans la peau de Sir Paul. (Photo: courtoisie, Mario Proulx/Mathieu Gosselin)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×