27.09.2020
Nouvelle de 19 h En parallèle du drame, une expérience de vie

En parallèle du drame, une expérience de vie

Des aînés rencontrent des jeunes parents et des enfants

Des jeunes parents, leurs nourrissons et des personnes âgées ont partagé un précieux moment de vie, ce matin, à Rimouski, avec la complicité du Centre périnatal Entre Deux Vagues et du Manoir Les Générations.

Le Café des Générations a permis pour la cinquième fois en un an de briser l’isolement des personnes âgées et de tisser des liens intergénérationnels, alors qu’une douzaine de parents ont présenté leur bébé respectif, âgé de deux mois et demi à un an, aux aînés qui le souhaitaient. La première rencontre a eu lieu en décembre 2018.

Pur bonheur!

« Ce sont des grandes doses de pur bonheur qui font tellement bon à voir! », indique la coordonnatrice des activités du Centre, Julie Berthiaume, psychosociologue.

« Nous préparons la salle à manger du Manoir spécialement pour l’occasion. Nous disposons des coussins par terre pour les enfants. Ça se déroule très simplement, sur une heure. Cela donne lieu à de merveilleux partages entre les mamans, les bébés et les aînés. Une fois, nous avons eu une petite fille de trois ans. C’est assez formidable comme atmosphère. À l’approche des Fêtes, c’est encore plus intéressant. On essaie d’ailleurs de relier les activités qu’on organise à des moments marquants de l’année, où on a déjà envie de se rencontrer. L’engouement est encore plus présent », résume-t-elle.

Accompagner les parents

Le Centre périnatal Entre Deux Vagues, qui fête ses 20 ans, offre des services aux parents à partir de l’annonce de la grossesse jusque au moment où l’enfant atteint un an.

« Le Centre Entre Deux Vagues accompagne les nouveaux parents. Ça veut dire outiller, informer, animer, épauler, tisser des liens, pour que l’isolement des parents en congé parental soit brisé, par des rencontres dans des groupes. Accompagner ces parents, c’est aussi les aider à normaliser la vie de tous les jours, leur permettre de s’adapter à tout un événement : l’arrivée d’un bébé dans leur vie », renchérit madame Berthiaume.

Une des nombreuses scènes touchantes entre différentes générations ayant eu lieu ce matin. (Photo: courtoisie, Centre périnatal Entre Deux Vagues)

Préoccupations

Ces mêmes parents ont de nombreuses préoccupations : partage des responsabilités, questionnement sur les revenus et l’habitation, réorganisation familiale, « Mais surtout, la première question est toujours celle des soins à l’enfant. Ça ne vient pas avec un manuel d’instruction, devenir parent. On apprend à décoder ses besoins en passant du temps avec l’enfant mais aussi en s’outillant avec des connaissances. Même quand on a déjà une vie de famille, un nouveau venu désorganise toujours un peu pendant un certain temps. Mais cette désorganisation est normale. »

Julie Berthiaume (Photo: courtoisie, Centre périnatal Entre Deux Vagues)

Le Centre emploie cinq personnes à temps plein, auxquelles s’adjoignent des stagiaires en périnatalité et des professionnels du réseau au besoin.

Bonheur vs peine

Cette rencontre célébrant la vie se déroulait au moment où la création d’un fonds pour la famille de Dave Massé était annoncée. Impossible de ne pas avoir une pensée en même temps pour la maman endeuillée et ses six enfants.

Bébé a l’air bien confortable sur les genoux de sa nouvelle « mamie »! (Photo: courtoisie, Centre périnatal Entre Deux Vagues)

« C’est sûr! On ne peut pas faire autrement qu’être sensible à cette tragédie. J’ai été émue cette semaine de constater toute la solidarité dont les gens ont fait preuve en se mobilisant pour venir appuyer la famille qui vit quelque chose d’épouvantable. C’est vraiment une catastrophe et nous souhaitons de tout cœur que la famille puisse se rétablir au mieux possible, que le soutien social puisse continuer de l’aider dans cette épreuve », commente Julie Berthiaume.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×