01.12.2020
Nouvelle de 17 h La famille Tanguay part le bal pour le milieu des affaires

La famille Tanguay part le bal pour le milieu des affaires

200 000 $ pour aider la famille de Dave Massé

Le patriarche de la famille Tanguay et fondateur de L’Océanic de Rimouski, Maurice Tanguay, a décroché le téléphone et mis la machine en marche pour que la famille de Dave Massé, décédé samedi, soit appuyée concrètement par la communauté et le milieu des affaires.

Monsieur Massé, 41 ans, a perdu la vie dans un tragique accident de la route samedi dernier. Il laisse dans le deuil sa conjointe et six enfants âgés entre 3 et 13 ans, trois garçons et trois filles. Dès les jours suivants du drame, des citoyens ont commencé à faire des dons pour la famille, notamment sur la plateforme de sociofinancement Gofundme, dans le cadre d’une campagne qui a dépassé maintenant 110 000 $ recueillis.

C’est maintenant la communauté des affaires qui est invitée à joindre le bal, à la suite de la conférence de presse présentée ce matin par Alexandre Tanguay, Jacques Tanguay et par le directeur administratif de L’Océanic, Éric Boucher.

Dave Massé et sa famille. (Photo: gofundme)

200 000 $

La Fondation Maurice-Tanguay, un ancien homme d’affaires de la région maintenant établi à Québec, Guy Pelletier, et le Fonds Ernest-Simard et le vice-président de la Financière Banque Nationale Louis Khalil, ont déjà mis l’épaule à la roue et une somme de 200 000 $ était déjà recueillie ce matin pour mettre en place un fonds, destiné à produire des intérêts et à mettre la famille Massé à l’abri pour les 15 prochaines années.

Le fonds sera géré par Louis Khalil et Alexandre Tanguay sans aucun frais, de façon à ce que tous les montants soient versés entièrement à la famille, et avec l’implication de la Banque Nationale.

Monsieur Maurice

Alexandre Tanguay, Jacques Tanguay et Éric Boucher. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

C’est « monsieur Maurice » qui a alerté son fils Jacques et son petit-fils Alexandre, actuel président du conseil d’administration et propriétaire de L’Océanic, samedi soir, et toute la chaîne a suivi jusque au téléphone d’Éric Boucher, à Rimouski. Ils ont réussi à contacter la famille rapidement pour offrir leur aide.

« Notre plan de match a été établi lundi. Nous allons solliciter le milieu corporatif, nous avons beaucoup d’amis et de contacts à Rimouski et si jamais il y avait des problèmes, j’ai pris l’engagement d’y voir personnellement », a dit Jacques Tanguay, président de la Fondation Maurice-Tanguay.

Émotions partagées

« J’ai eu le privilège il y a quelques minutes de discuter avec les grands-parents de la famille, les parents de Josée (Morin) et Dave. Ils vivent un drame qui ne devrait jamais survenir. J’ai vécu avec eux des émotions fortes, même si j’ai vécu plein d’expériences en affaires depuis 30 ans. Tous les amis, les parents et même les citoyens de Rimouski ont partagé ces émotions, depuis pas loin d’une semaine », a expliqué Jacques Tanguay.

« Maurice m’a demandé de mettre en marche les ressources de la Fondation Tanguay qui a depuis 30 ans l’unique objectif de venir en aide aux enfants malades et dans le besoin, aux familles qui vivent de drames. Le cas d’aujourd’hui est unique. À travers tous les cas de tragédie qu’on a pu voir, celle-ci en est toute une. »

« Il y a ici une famille qui va vivre avec ça tout le reste de son existence. Un père vient de partir et laisse six enfants, dont trois demandent des soins particuliers. Avant d’atteindre leur majorité et de vivre leur propre vie, ils auront à supporter les conséquences énormes de cette tragédie. Même chose pour la mère, Josée Morin. Elle va passer au travers mais elle aura besoin d’aide », mentionne aussi monsieur Tanguay fils.

Lien particulier

« Nous avons décidé de nous investir dans cette cause. Mon père a été adopté par les gens de Rimouski il y a 25 ans. Son attachement est très particulier. Il s’est beaucoup investi ici. Les gens lui ont redonné beaucoup, entre autres en appuyant la Fondation. Aujourd’hui, nous sommes face à un cas où c’est venu instinctivement de sa part. Même confiné à la maison, il a appris la nouvelle comme nous tous et depuis ce temps, je crois que ce dossier occupe toutes ses pensées » témoigne aussi le président de la Fondation Maurice-Tanguay.

Suite

Dans un second texte à 18 h, il sera question plus particulièrement de l’attention apportée au soutien à la famille endeuillée et des façons de donner au fonds.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×