22.09.2020
Sports En sept secondes, Lafrenière change le match!

En sept secondes, Lafrenière change le match!

Championnat du monde junior

Les partisans de L’Océanic de Rimouski ont de quoi être fier de leur joueur vedette, Alexis Lafrenière, qui vient de mener l’équipe nationale canadienne à la victoire, dans son premier match du Championnat du monde junior.

Le Canada a vaincu les États-Unis 6-4, alors que le numéro 11 récoltait quatre points, dont un filet qui a changé complètement l’allure de la rencontre. Il a intercepté la passe d’un défenseur adverse à la volée, a récupéré habillement le disque pour se présenter seul devant le gardien américain Spencer Knight, qu’il a feinté et déjoué.

Du coup, il inscrivait son troisième point de la rencontre après avoir recueilli deux mentions d’aide. Il devait ensuite se faire complice du dernier but du match, grâce à son travail acharné, marqué dans un filet désert.

Les Canadiens ont pêché par indiscipline en première période. Ils ont vu les Américains prendre les devants 2-0 sur des filets de Shane Pinto et d’Arthur Kaliyev, tous les deux en avantage numérique.

Réveil

L’instructeur-chef Dale Hunter a sans doute brassé ses hommes pendant la pause, car le Canada a complètement dominé la deuxième période. Après un peu plus de trois minutes écoulées au cadran, Connor McMichael a touché la cible sur des passes d’Akil Thomas et de Raphaël Lavoie (Moosheads d’Halifax).

Puis, quelque trois minutes plus tard, Lafrenière a récolté une passe sur le premier but de Barrett Hayton, inscrit en avantage numérique. Le but de Nolan Foote a suivi avec six minutes à faire au second vingt, aussi sur un jeu de puissance, pour faire 3-2. En fin d’engagement, les Américains se sont vus refuser un but qui avait été marqué un clin d’œil après la fin des 20 minutes chronométrées réglementaires.

Après quelques arrêts importants du gardien canadien Nico Daws en début de troisième tiers, le Canada a marqué son quatrième filet sur un autre avantage numérique, alors que Lafrenière a brillamment alimenté Barrett Hayton pour son deuxième but.

Coup dur

C’était 4-2 Canada avec un peu plus de neuf minutes à faire dans la rencontre… en théorie. Un tir vif de Nick Robertson a eu raison de Daws pour porter le score 4-3, avecv sept minutes et 15 secondes à jouer. Puis, Shane Pinto a concrétisé une seconde réussite dans la partie, sur une attaque à cinq, avec trois minutes et 17 secondes restantes inscrites au cadran.

À 4-4, le moral du Canada était alors plutôt bas, mais seulement sept secondes plus tard, Lafrenière s’emparait de la ronde et faisait la différence 5-4, avant d’alimenter Ty Dellandrea pour le but d’assurance, avec 1:10 à jouer.

Les USA ont dominé 28-26 au chapitre des tirs au but. Le Canada joue contre la Russie samedi.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×