25.11.2020
Nouvelle de 17 h Une police municipale coûterait 70 $ de plus par contribuable

Une police municipale coûterait 70 $ de plus par contribuable

Mais les règles de financement pourraient changer

Voici 2020 et son lot de questions sur l’avenir, alors que Rimouski pourrait franchir le cap des 50 000 habitants d’ici un an et que les pressions financières sur la Ville s’accentuent.

Questionnement entre autres sur le budget consacré à la surveillance policière, tandis que Rimouski devra faire face à une augmentation récurrente de 15 % sur quatre ans des services policiers et que le compte de taxes augmente en moyenne de 4,1 % en 2020. La différence entre les coûts des services de la Sûreté du Québec en 2019 et ceux de 2020, en raison d’une nouvelle loi provinciale, montre une augmentation de 271 000 $.

Au total, la facture passe de 6,4 M$ à 6,67 M$ pour 2020. Le partage de cette facture entre Québec et Rimouski est de 40/60. Cela fait en sorte que si Rimouski devait en assurer tous les coûts, cela représenterait une dépense d’environ 11,5 M$.

Personnel plus immobilisations

À Granby, une ville un peu plus grande que Rimouski, on a conservé son corps de police municipal. Les chiffres de son budget nous démontrent que le coût des services policiers est évalué à 11,16 M$ en termes de salaires et charges sociales en 2020.

Voilà qui est intéressant comme comparaison avec Rimouski et ses 11,5 M$, sauf qu’il y a également les immobilisations (voitures, uniformes, équipements de communication) qui entrent en ligne de compte et qui représentent, sur le budget de Granby, une somme de plus ou moins 3,5 M$.

On parle donc d’une dépense additionnelle d’environ 3 % si on changeait la SQ pour un corps municipal à Rimouski, ce qui représenterait une hausse de 71 $ par compte de taxes pour obtenir des services policiers, pour le propriétaire d’une maison de 212 000 $.

Ça pourrait changer

Un élément pourrait toutefois venir changer la donne. Jugeant que la situation est inéquitable entre les villes qui utilisent les services de la SQ subventionnés en partie et celles qui ont un service municipal dont elles assument entièrement les coûts, Granby est en discussion avec le gouvernement du Québec depuis deux ans pour obtenir une partie de financement de son corps policier (40% ou 50%). D’autres villes ont élevé leurs voix depuis le printemps dernier, dont certaines de la même taille que Rimouski.

Cela pourrait inciter des corporations municipales comme celle de Rimouski à se doter d’un corps bien à elle car les coûts deviendraient pratiquement les mêmes.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×