19.09.2020
Actualités Un nouveau médicament approuvé

Un nouveau médicament approuvé

Pour lutter contre la polyarthrite rhumatoïde

AbbVie (NYSE : ABBV), une société biopharmaceutique d’envergure mondiale axée sur la recherche, annonce aujourd’hui que Santé Canada a approuvé l’utilisation de RINVOQ® (upadacitinib) pour le traitement des adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde modérément à fortement évolutive, qui n’ont pas répondu de façon satisfaisante ou qui présentent une intolérance au méthotrexate (MTX).

RINVOQ est un inhibiteur de Janus kinases (JAK) qui se présente sous la forme d’un comprimé de 15 mg à prendre par voie orale une fois par jour, qui peut être utilisé en monothérapie ou en association avec le MTX ou d’autres antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) non biologiques.

« Malgré l’arrivée de plusieurs nouvelles options thérapeutiques en rhumatologie au cours des dernières années, on constate encore chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde une maîtrise sous-optimale de la maladie. Il y a encore place à l’innovation dans le traitement des affections rhumatismales », souligne le Dr Louis Bessette, M. Sc., FRCPC, professeur adjoint à l’Université Laval et rhumatologue au CHU de Québec-Université Laval.

« RINVOQ est une nouvelle option thérapeutique à prise orale qui a démontré une bonne réponse rapide chez les patients dont autant le traitement par le méthotrexate que la biothérapie ont échoué. »

Conséquences

Gaétane Lepire, qui est atteinte de polyarthrite rhumatoïde, explique ainsi les conséquences de la maladie sur sa vie : « J’ai été affectée parce que j’avais de la douleur, 24 heures sur 24, aux pieds, aux genoux, au dos et aux mains. J’essayais de fonctionner comme si de rien n’était, la maladie m’affectait, je ne pouvais pas faire certaines choses que j’avais toujours faites. J’avais de la difficulté à sortir du lit, à descendre ou à monter trois marches d’escalier, à entrer dans l’auto et à en sortir, etc. ».

Un sur 100

« La polyarthrite rhumatoïde touche un Canadien sur 100 (plus ou moins 300 000 personnes) et entraîne une invalidité chez un grand nombre des personnes atteintes. RINVOQ, qui s’appuie sur un des plus vastes programmes d’études cliniques de phase III sur la polyarthrite rhumatoïde, a le potentiel d’atténuer de façon significative les signes et les symptômes de la maladie », déclare le Dr Edward Keystone, FRCPC, professeur de médecine à l’Université de Toronto.

Limitations

Conçu en tenant compte des limitations physiques des personnes vivant avec la polyarthrite rhumatoïde, le flacon contenant RINVOQ est muni d’un grand capuchon dont la texture en facilite la prise et d’un outil intégré servant à perforer l’opercule en aluminium, permettant ainsi de saisir plus facilement le médicament.

« Pour bien des personnes atteintes d’arthrite, le simple fait d’ouvrir un flacon de médicament ou de saisir un comprimé peut être extrêmement difficile, et c’est en tenant compte de ces difficultés qu’AbbVie a conçu le comprimé, le flacon et le capuchon du flacon de RINVOQ, explique Ken Gagnon, vice-président, partenariats d’entreprises, de la Société de l’arthrite. Nous sommes heureux d’attribuer à ce médicament notre désignation Facile d’emploi, qui qualifie les produits conçus pour faciliter la vie des personnes atteintes d’arthrite. »

(Communiqué de CNW)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×